jeudi 1 avril 2021

Waldo les pissenlits... suite de suite de suite / ellie

Maintenant que nous sommes vraiment, vraiment sure que Parrain ne peux plus nous badiner la croupe, pour tous ces hommages,  je pose le dernier, de ses drôles de Dames

Parrain, Chti Parrain (du sud), « mon »ThalysMan,

Vous savez, bien, vous, que Je digère mes chagrins, comme si j’avais avalé, en 24 secondes, les quatre maxi boites - 6sc par boite - de cassoulets, envoyées par Fraise qui trônent dans vos placards. 

Souvent, vous devez me tirer les vers du nez pour tout ce qui est de l’ordre de l’intime, profond, dans tous les sens du terme.  Mauvaises habitudes prisent dans la petite enfance… Et maintenant, qui va me les tirer du nez, les vers ? Mmmmh ?

J’avoue, hélas, n’avoir pas fait de progrès très rapides, malgré vos agacements, vos gronderies et vos punitions - Faut dire que j’aime bien vos punitions… - Pas toutes, en fait ! J’ai retrouvé un texte que vous m’avez demandé d’écrire – Et sans blagounettes pour vous CACHER, SVP ! – Racontant une de nos séances.

Alors pour bercer ce chagrin, je relis ce vieux récit et puisqu’il est venu le temps de me tirer les vers du nez, toute seule,...  je le poste ! Parrain, je vous promets de continuer mes efforts, et de m’ouvrir encore – …dans tous les sens du terme.

Je vous embrasse, comme je vous aime. 

Ellie, votre fillote à vous et pas aux autres

 

Ne t’attends pas à des révélations complètement dingotes. Mon devoir, envoyé par petits bouts, en gage de mauvaise volonté, était plutôt raté - d’après ce que mes fesses ont compris 

 

 

La Poupée qui dit… pas grand-chose !

 

Part 1

C’est un fait qu’elle éteint toujours son ordinateur un tout p’tit peu trop tard. En fait quand elle devrait déjà y être, mais l’heure plus 10 mn à aussi une certaine élégance, à condition d’être tout à fait prête quand elle se lève.

Elle ferme soigneusement la porte enjambe sa bicyclette et remonte, face au vent, le long boulevard, nez au cul du 129. La dernière grimpette est fatale à tout espoir de fraîcheur. C’est rouge et le cœur battant qu’elle pénètre en tambour le hall dont le grand miroir se fait un malin plaisir de ne pas la louper. Elle lui tire une grimace et va se coller dans la boite de l’ascenseur qui la remonte au quatrième sans trompettes.

Sur le palier ses talons claquent et lui annonce très indiscrètement son approche de la porte qu’il laisse entrouverte. Clac, clac, clac ! Un son résolument trop vainqueur pour une punie et qu’elle tente d’adoucir en se mettant légèrement sur la pointe des pieds…

 

Part 2

mardi 30 mars 2021

Waldo les pissenlits... suite de suite / karen



 Il y a 20 ans, l'époque dorée, lorsque l'Espagne, l'Amérique du Sud, la France et la Belgique se réunissaient sur Azotainas Eróticas, et Waldo et Krenee étaient le couple du moment...20 ans... Krenee qui avait disparu depuis tout ce temps, qui avait quitté ce monde... réapparaît maintenant pour pleurer le départ d'un des plus grand. Notre Waldo, qui a continué à être un de mes meilleurs amis, malgré ma disparition du monde du spanking et du SM, malgré qu'on n'était plus un couple, on est resté amis, très bons amis. Et Krenee réapparaît seulement pour dire Adieu au grand Maître, et au grand être humain qui a été Waldo a tous les niveaux.


Adieu mon ami. Je t'ai toujours aimé.


Krenee

lundi 29 mars 2021

Waldo les pissenlits... suite / fraise

A Waldo

« Si le bon dieu l’avait voulu, lanturlurette lantrulu
J’aurais connu la Cléôpatre, et je ne t’aurais pas connu […] »

Mon Ours, mon cœur, mon Am’…

On se chante ça souvent vous et moi, hein… souvent… enfin plus moi, c’est vrai, parce que vous, vous grincez, parce que Dieu est évoqué, et que c’est pas l’plus beau de l’histoire ! Mais comme dit l’autre, « le poète a toujours raison » … C’est une licence poétique, nous le savons (et pas seulement de Marseille, on sait !).

Les oraisons funèbres, ce n’est pas votre truc. Je vous entends citer ironiquement notre Brassens : « Les morts sont tous de braves ty-y-pes ». Mais voilà, vous n’êtes plus là, et cette fois au moins, on fera comme j’ai dit. Alors taisez-vous et écoutez !...

Ecoutez-moi, comme vous le faites depuis… je m’aperçois aujourd’hui que cela fait huit ans que nous nous connaissons depuis dix ans. Dix-huit ans… j’ai l’impression que notre rencontre c’était l’automne dernier. Ne levez pas les yeux au ciel, d’où vous êtes, ça n’a aucun sens, il va falloir perdre cette habitude !

dimanche 28 mars 2021

A la vie à la mort, Parrain...

"A tous… Parce que nous avons une triste nouvelle à annoncer aujourd’hui, nous publions ce texte qui sera très bientôt modifié lorsque chacune d’entre nous aura pu coucher sur papier les émotions qui sortent, maladroites et désordonnées, en ce jour où le chagrin fait barrage aux écrits.

Merci de respecter nos mots et de ne pas les diffuser ailleurs, même pour rendre hommage à notre ami."

Fraise, Ellie et Huyana et Karen qui nous a rejoint

 

 http://waldoblog05.canalblog.com/?disclaimer=ok&referer=wZ2XyZk=

Si tu as envie, besoin...   Et si ça ne marche pas sur le waldoblog, laisse ton com sur never. On a eu beau essayer, pour l'instant, impossible de les débloquer sur la vieille mobylette de Waldo... Enfin, regarde quand même en essuyant la bougie ça va peut être le faire. Si on arrive à réparer, on re balancera tout dans sa grotte ! 

 


 

De mieux en mieux, les textes - Hommage de Huyana et Fraise se font la malle...(pas celui d'Ellie puisqu'elle n'a encore rien réussi à faire). Alorsssssss, on va les mettre ici, aussi, dans l'ordre de ponte. Cliquez sur  Plus d'info>>  pour lire la suite des textes

J'aurais bien voulu mettre tous les débuts des hommages sur cette page, avec pour chacun un marqueur d'expansion. Mais pas sûre que cela soit possible sur Blogger.... Y a pas une bonne fée dans le coin ?

 

"Waldo, les pissenlits et les racines" - Huyana

 

Mon ami, mon cher, cher, cher ami,

C’est à vos yeux que je pense maintenant. Foncés.

Des yeux sombres. L’un de la profondeur d’un puits quand vous me jetiez un regard inquisiteur ou amusé, et l’autre de l’opacité de la nuit qui vous englobe à présent… Vous êtes né avec un regard noir à jeter sur tout et tout le monde… L’humanité, la politique, les éditeurs, la santé… Ou moi lorsque j’étais en retard à un rendez-vous ou, bien pire,...

lundi 25 janvier 2021

2021 # la fête du lien !

 

 

Mon ptit quinquin, mon ptit pouchin mon gros rogin, j'ai débité le sapin, rangé toutes les pampilles, les boules et guirlandes. Pris une photo en me disant - vais je te la poster ? vais je oser te la souhaiter ? ... Alleeeeeeeeeeeeeeeez

 

Haut les coeurs !

Haut les mains ! 

Je te souhaite de savoir, de pouvoir, te cuisiner un émoustillant 2021 

Histoire de ne pas mourir de "fin". 





vendredi 4 décembre 2020

L'Exhib Louboutin

En attendant que des petits cailloux germent,  je te jardine une exposition, cueillie entre deux collines de confinement. 

A la fin de l'expo des célèbres chaussures à la semelle rouge, planqué sur la droite en sortant des grandes salles, un couloir dans le noir, sur les murs duquel, des photos de Lynchs et des modèles Louboutin - Exposition Fétish 2007 - gambadent.


 

    Photos, de photos, de reflets de photos, dedans les photos  ...





Ces "vêtements pour les pieds" - pas prévus pour marcher dans les graviers - sont l'étonnant déclencheur érotique de ce travail à deux mains.

Ils ont du sacrément s'éclater, à monter ce projet, les loulous.

vendredi 20 novembre 2020

blabla ou la boite de pandore

 


 

Tu auras compris que ce nouveau confinement fait qu'il y a un ralentissement dans mes projets donc moins de charrette, moins d'adrénaline, moins de passion, moins de création et que les vagues de mes fantaisies en profitent - les saloperies - pour revenir lécher mes pieds et pleurer mes nuits, dixit celui qui partage mon lit, mais pas mes rêves - heureusement, on serait deux avec un parpaing à la place du cerveau au petit matin. Et qui qui me ferait ma chicorée/café, mmmh ? -

Je sais comme la passion me noie, mais je suis incapable de me noyer deux fois, voir trois fois, en même temps. J'ai bien vu sur la toile, qu'il n'y a pas que des gens qui ont du temps ou de l'ennui devant eux - ils se comptent sur les doigts d'une main et savent très bien que je parle d'eux, les ptits coquins - qui arrivent à faire vivre cette partie d'eux même d'une façon toute obsessionnelle, en même temps que tout le reste  - pas de  dilettantisme, ici !  -  Et ben moi, je n'y a-rrive pas. Et cela ne m’ennuierait en aucune façon, passion pour passion, si celle ci, dès qu'une vacuité de mon esprit se profile - PLOUF ! (ou Pif ou Paf ) - ne me faisait boire la tasse.

 


 

 ...Cette fille est une grande malade ! Si, si je t'assure.

signé : Mqjmr  # Moi quand je me regarde

mardi 10 novembre 2020

marvel loucedé

Mafalda - Quino (1964/1976)


Je passe vite fait par ici pour partager ces dessins sur lesquels je viens de tomber (et puis comme ça tu sais que je n'ai toujours pas succombé et puis je vois que le grand Mike s'est fendu de qq post. Faudra que j'aille répondre HEIN ! )

Regarde moi ça comme elle est mimi la petite Mafalda avec ses petites jupettes. Ces vieilles impressions à points, décalées par rapport au trait du dessin, ça donne une poésie d'enfer.

Mafalda, toujours au coin... 
 
Et toi ? T'es dans le coin ?
 
 
 
Voila ! Un ptit post tout gentillet "niveau 1" posté. Et puis j'en profite pour filer mater chez Méchant, picoler un coup de "niveau 7 " histoire de ne pas oublier que dans la vie, il faut s'astiquer le curseur :)


lundi 24 août 2020

Pensées post vacances

Quand tu rentres de vacances, un des trucs les plus atroces c'est de défaire tous ces fichus bagages et tout ranger alors que déjà "rentrer et si remettre", c'est bien assez pénible comme ça ! Hein ! Bon ! Alors.... Et donc, j'ouvre ma penderie mon placard mon fourre tout mon bidule à chaussures et là, ça me saute au nez, littéralement : 

Plus je vieillis, plus je suis girly !... 

Je vais terminer en grosse glace à la fraise avec un peu de chantilly maison, par dessus, ça ne fait pas un pli. Pas besoin d'incinérateur, tu me laisses tomber sur une belle - si possible - plage, au soleil. Je fonds et disparais dans le sable. Comme ça, je deviendrais un château de princesse.



 

 

Bonne rentrée pleure pas trop ;)

mardi 21 juillet 2020

Vacances de rêve

Enfin le début de vacances ( après "enfin" c'est souvent le début d'autre chose sauf si t'es dead et encore... On ne nous dit pas tout). Pour cette première nuit, 12h de rêves à "on ne sais plus ou donner de la tête".
Je t'en raconte un (déjà si tu le lis jusqu'au bout, ça sera pas mal parce que j'espère bien que toi aussi tu en vacances et que tu as bien précisé, comme moi, que pas la peine qu'on te demande qu'est ce qu'on mange n'y même à quelle heure parce que ce n'est plus tes oignons et que d'ailleurs c'est l'heure de ta sieste) ... Je vais faire court, parce que c'est l'heure de ta sieste.

J'arrive à la boulangerie pour acheter un croissant. A peine ai je demandé mon croissant (le plus gros, le plus doré, le plus beurré) que je me retrouve couchée, à cheval, en travers de la vitrine des viennoiserie, troussée, les fesses à l'air, le cul brûlant  (sous les claques de ... ? Monsieur Mystère et Monsieur Boule de gomme). Tu vois le tableau ? Je te fais un crobard vite fait, au cas ou tu ne le verrais pas, le tableau.




Voilà, à peu près comme ça.


Et à chaque fois que je reviens à la boulange (parce que je reviens en plus) pour demander un croissant, c'est la même histoire, le même topo, les fesses à l'air, le cul brûlant, à cheval sur la vitrine, au milieu du magasin. Vraiment, je commence VRAIMENT à en avoir ma claque. C'est absolument anormal de se prendre une fessée, quand on demande un croissant.

Je me réveille, je réfléchis. Certes, j'ai pris deux kilos pendant le confinement, oui d'aaaaccord. Mais  tout de même, c'est chaud quoi si on ne peux même plus manger un croissant en rêves sans s'en prendre une.

... Mon prochain mot de passe sera "CROISSANT"
Et bonnes vacances à toi ;)

jeudi 11 juin 2020

Flûtons




Cela t'es déjà arrivé(e) à toi aussi ? ..Hein ?

Pas qu'une pote vienne te délivrer, non, mais que tu te dises (après bien sur ! Avant n'existe pas), que tu te dises dans ta petite tête stupéfaite ( mais ravie, J'INSISTE* ! parce que ha ben tu est un peu chamboulé(e) mais quoi heu c'est pas de ta faute tout ça, c'est lui ! (ou elle !)), que tu te dises : "Au départ ça devait juste être une petite fessée... " Et que en fait, paaas dutoutdutoutdutout...



Merci Margaux Motin :)

* J'insiste, évidement, sur la motion : Entre adultes consentant(e)s

lundi 18 mai 2020

The good Spanking !


T'as vu t'as vu t'as vu ?
 Regarde regarde regarde !
Le gif de la mort qui tue ta race la Limousine

(ou Charolaise ou la Blonde d'Aquitaine à la boucherie de la St Baume installée à La Trousse).


Exactement ce que verraient tes fesses si elles avaient des yeux !


mardi 12 mai 2020

Bas les masques !


Moi, ce confinement ça m'a GONFLÉE ! J'ai pris au moins deux tailles de soutif. D'habitude c'est que je suis enceinte. Là, je vois à peu près de qui, mais absolument pas de quoi.
Je suis drôlement contente de ne pas être un mec. C'est des futals (futals ou futaux ?) que je devrais me racheter (c'est plus cher). Marcher les jambes bien écartées, très gracieux.



T'es tu trouvé un masque ? Parce que j'en ai plein.


A dentelles


 Le modèle Gratémoila là !

 Le Martien boutonneux !

 L'Animalier ciré

 La Boite à idées...

 Le Mystérieux !

 le masque tricot très chaulis

 Le classe-Wolf modèle n°1

 Le Crazy Horse

 Le Buble gum

 Le classe-Wolf modèle n°2


 Le "Ça gaze au Maître"




mardi 28 avril 2020

Braquage chez Waldo !



Novembre 2041 (suite à l'annonce rédigée par Mlle H.d'octobre 2041, sur le Waldoblog du 22 avril 2020... Si, si, c'est possible !)






La concierge, nous explique : 
"Ça devait arriver, avec cette queue de culs, dans les escaliers !"

 

dimanche 12 avril 2020

le 20H


Covid Time / Quand j'entends tous ces applaudissements, auxquels je participe, 
en pensant à ça !...PAS TOI ?

 
Mise en position pour les claques de 20h



Rhaaaaaaaaaa... le son sans la sensation, quel supplice !

jeudi 19 mars 2020

Ici coraux-radeau


Évidement tout est moins pressé  
les réunions sont annulées 
on gagne un temps fou en trajet 
j'en profite
pour te faire un p'tit montage en loucedé










Souquez ferme moussaillons ! ;p