vendredi 24 novembre 2017

grosses inquiètudes

Je me rends bien compte que je prends de moins en moins de temps pour venir sur never, alors tu penses, ailleurs ....





Horreur ! Malheur ! J'ai peur !



Je t'explique:

De 7 ans à 17 ans j’étais une véritable obsédée de la "chose" un dixième de seconde d'ennui, je plongeais dans l’excitation des rêveries érotiques. Et puis enfin, des études  choisies. L'éclate ! J'oublie tout, sauf deux jour par mois... Comme c'est intéressant, un truc de fille surement. Et ça dur une quinzaine d'année, comme ça...

Un jour, je fais une pause dans ma life, le temps de remettre les choses dans les cases et PAF ! Je suis de nouveau sur-infectée  - LE CULECULECUL !

Mais malgré cela, petit à petit, en douce, malgré cette "oh culpation" devenue prioritaire, mes excitations intellectuelles ( bon je te le dit quand même, je ne travaille pas au centre des impôts, il s'agit d'un boulot créatif. Du coup je me suis toujours demandée si on pouvait appeler ça un boulot mais comme de temps en temps j'ai des merdes ou des clients chiants on va dire que, oui, quand même)....

Oui donc je reprends... Mes excitations intellectuelles regagnent du terrain. Quelque part pourquoi pas ? Mais le problème c'est que dans 15 ans je ne serai plus sur le marché. Et ouais ! C'est ça le problème. A 20 ans tu parles 2 secondes sur un site tu as la boite mail qui explose, à la quarantaine tu peux relever le courrier une fois par semaine, passé 60 ans doit plus y avoir que d'la pub ! (pitié les filles, dites moi que je me trompe)

Bref,  j'ai peur. Enfin..., un peu peur, ouais.


Une ptite image pour me récompenser d'avoir pondu un truc (en plus, des trucs, j'en ai plein plein à te raconter c'est juste que... bon on va pas revenir la dessus - Une image !)




Photo - Lambis Stradoudakis

mercredi 8 novembre 2017

c'est l'orrrrr








C'est l'heure de partir. C'est l'heure de partir mais je me noie dans ma baignoire au lieu de m'activer.
Comme en lévitation devant ce qui doit arriver, je flotte. Mon corps en mouvements décomposés se prépare, s'enduit, se dentellise et mon esprit, à tombeau ouvert ne passe toujours pas la seconde.


Et après, on me puni parce que je suis en retard ???


Mais ! Mais ? Cela fait parti de toute l'émotion dont vous me gonflez ! 
Arrêtez de souffler tout de suite, j'explose !







mercredi 1 novembre 2017

pour vivre heureux

vivons cachés...


Parce que déjà qu'on nous coupe parfois le kiki, alors si on se met aussi à nous couper les ailes !












http://cheekmagazine.fr/societe/clitoris-youtubeur-et-tout-le-monde-sen-fout/