dimanche 19 juin 2016

Ode à la chaise



Günther Uecker

N'oublie jamais que la chaise à au moins autant d'importance que le martinet si ce n'est plus...




"...Un jour j'ai vu une chaise
toute seule sur le trottoir
Une putain de belle chaise toute noire en fer
Avec des lanières de plastique tendues
Une vraie chaise de bar à putes
une chaise à l'état brut
Qui avait dû en voir et en recevoir des culs
Des gros lourdingues à fessier mou
Des p'tits malingres reserrés du trou
Ou des jolis voluptueux qui vous attirent le bout des yeux
Pour mieux leur passer les menottes..."

J. Higelin - Poil dans la main


Rha j'avaizoublié celle là ... 
Ce que c'est que deux verres de martini blanc, tout de même !



  " Poil dans la main", c'est mon pseudo ! 
Mais en ce moment j'ai du boulot et dans cette conjoncture merdassière, il serai totalement stupide de refuser quoi que ce soit, surtout que ça m'amuse plutôt de faire des trucs que je n'ai jamais fait et pas que sur le plan que tu sais, hin hin... Et donc en cas de boulot, jouer, traîner, écrire,  il faut choisir... N'empêche si je tombe sur un truc qui peut te faire sourire sous la pluie, compte sur moi !


Ecoute ça, la chaise de Günther me parle :

- Hey Ellie ! T'as vu mes clous ? C'est autre chose que le vulgos paillasson en plastique vert tout destroy, sur lequel ton pervers Parrain te fait parfois languir, hein ?

- CrââneUUUUUUse !




Pavel Titovich


31 commentaires:

  1. Bonsoir Elie,

    Dites-moi : c'est un modèle breveté par l'Inquisition ? Un véritable engin de torture !!! Quelle horreur !! Beurk !!!! Ca me rappelle les planches à clous des gags (?)
    en BD sur lequel des fakirs s'étendent pour prouver leur insensibilité à la douleur. Chapeau, l'artiste !! J'espère que la pauvre demoiselle fessée ne sera pas obligée de s'y asseoir dessus ??? Enfer et damnation !!!
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça on ne sais jamais ce qu il peut se passer dans les brumes des perversités ! MwA hA hAaaaaaa

      Supprimer
    2. Ma foi, je ne vois pas cette chaise à chevelure de clous comme effrayante... Puisqu'ils sont dans le mauvais sens pour qu'on en sente les pointes !...
      Alors que le paillasson vert exprime tout son piquant sans pour autant léser les rondeurs qu'il stimule...
      J'ai compris l'allusion, ma fillotte. Il vous manque. Je vais faire tout mon possible.

      Supprimer
    3. Ahahaha! Ne vous précipitez pas surtout ! :p

      Supprimer
  2. Chaise paillasson ou chaise hérisson ?
    On m'a conseillé l'acupuncture pour soigner ma sciatique... Si je m'assois dessus (avec une charmante demoiselle en travers de mes genoux, cela va sans dire! ), crois-tu que je serai définitivement guéri ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHAHA ! Définitivement guéri peut être pas, mais définitivement cloué, c'est sur !

      Supprimer
    2. Bon alors, on va attendre un peu avant la crucifixion ! Mais si, mais si, mais si!

      Supprimer
  3. ah ah ah !
    Miss Fakir :)
    ( j'ai lu ton post et celui d'emma la petroleuse à la suite. Vous avez fait un congrès de chaise les filles? ^_^)

    bon boulot!
    de toute façon avec ce temps tout pourrite, pas de regret

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Je file voir ça chez emma ! :D

      Supprimer
    2. :D là, MarieO ! http://petrobistro.blogspot.fr/

      Supprimer
  4. La chaise, reflet de tant de fantasme, voire de perversité, au minimum.
    Abandonnons tout de suite la chaise électrique...la perversité (voire la torture) extrême...même si certaines vidéos sm nous montrent quelque jeune fille reliée à quelque câble électrique et y prenant un certain plaisir quant à la souffrance endurée (le tout étant de placer les électrodes là ousqu'il faut...).
    La chaise haute, ou chaise bébé....dénote une certaine régression infantile...on passe juste après à la table à langer, au talc et à la couche culotte...
    La chaise percée....sans commentaire supplémentaire concernant une certaine idée de la régression infantile voire sénile...(et tant qu'à faire je préfère la culotte fendue que la chaise percée)
    La chaise longue...ah que oui...mais encore faudrait il qu'il se mette enfin à faire beau avec une once de soleil....et là, ouiiiiii..;attacher une jolie fille nue en plein soleil et...mais n'anticipons pas...il fera sûrement soleil l'année prochaine....
    La chaise à porteur....un tantinet esclavagiste....et dans ce cas, l'esclave n'est pas assise dans la chaise...aucun intérêt donc....
    La James Hadley Chase, juste pousse au crime....
    Et puis, tout bêtement....la chaise, le fauteuil, le tabouret, le « n'importe quel objet » sur lequel une fille peut poser ses miches ou se faire attacher dans des tas de positions toutes plus sympa les unes que les autres et que le grand pervers que je suis puisse en profiter et jouer avec ( jouer avec la fille, pas la chaise....)
    Reste le problème des clous....entre le knout et la crucifixion, j'avoue ne pas être (encore) adepte, mais il me reste peut être quelques mois devant moi pour essayer???
    Y a quelqu'un qui veut s'y coller?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mr Antoine,

      On a omis une catégorie de chaise : collector, celle-là : la chaise à bascule !! Pour les amateurs de Western et autres récits du Far-West...
      Quant à son usage éventuel pour une fessée, là, eh bien, faudrait voir à l'usage...
      Peter Pan

      Supprimer
    2. Il y a toujours quelque chose d'arachnéen dans vos écrits, chère Ellie, cette légèreté diffuse qui est l'essence de l'érotisme.
      Je vous en remercie.
      Vous êtes à l'opposé des pénibles de l'encre, des laborieux de l'exemple.
      Bref, des gros lourds...
      Rendons à ces relous cette justice, à savoir qu'ils vous mettent en valeur.
      Drôle d'écrin !
      Ecrin quand même !

      Supprimer
    3. Rassurez moi Why Not :) Vous ne critiquez aucune des personnes que cela amuse et qui me font le plaisir de venir me faire un ptit coucou, comme vous même d'ailleurs, en racontant leurs grosses bêtises, leurs encouragements, etc dans les commentaires de never ? :D

      Ecrin, ça me rappelle "gant de crin"... Beau souvenir érotique !

      Supprimer
    4. @ Antoine :

      Et la Chaise-Dieu, alors ? ;)

      Supprimer
    5. La Chaise-Dieu? Il me semble bien qu'il s'agisse du ....siège d'un très célèbre festival (ouh....en un seul mot bien sûr) de musique sacrée. Je n'ose imaginer la sacrée musique qui sortirait de ton gosier si tu t'y agenouillais.....et que les instruments commençaient à jouer....Dans une atmosphère de cathédrale, je rêve des résonances...

      Supprimer
    6. C'est un plaisir de vous rassurer, Ellie.
      Vous m'avez par ailleurs demander quelle matière j'enseignais, et je crois vous avoir répondu que j'étais faussaire.
      Quinze ans faussaire au fin fond de la province...
      Une vocation !
      Donc vous avez ma parole de faussaire.

      Quant à la Chaise Dieu, fabuleuse abbaye aux multiples trésors, j'ai eu ce bonheur de connaître son fondateur, l'immense Cziffra.
      Songez à ce manouche, qui, à quatre ans joue déjà dans les cirques, et qui, après avoir fui les terreurs communistes, donne, devant trente personnes son premier concert au Châtelet. Ces trente personnes clamèrent tellement leur admiration que Colonnes dût le reprogrammer seulement un mois après ! Dans un châtelet comble !

      Songez-y en sortant du bain, les fesses séchées au gant de crin...
      Un délice...
      Les beautés du monde sont faites pour se conjuguer.

      Supprimer
    7. Rhaaaa...enfin une truc intéressant à lire de ta part (désolé pour le tutoiement mais j'aime pas vouvoyer ni être vouvoyé....vous voyez ce que je veux dire?). Bref, à part les concerts Colonne (sans "s"), je ne peux qu'abonder. Cziffra fut l'un des plus grands et sa vie fut un roman, avec des aventures extravagantes et des malheurs épouvantables. Il faut avoir vu le somptueux spectacle de Pascal Amoyel, "Le pianiste aux 50 doigts", voire écouter seulement Cziffra.
      https://www.youtube.com/watch?v=OvLuUG0_v68
      https://www.youtube.com/watch?v=pf2accwGEaU

      Supprimer
    8. J'ai oublié de vous conter, Ellie, l'une des jouissances du faussaire, à savoir le jugement.
      Mmmm... le jugement !
      Dans la gluance de Drouot affolé du miracle immédiat, sous les cinq cznts paires d'yeux perclus d'avidité, la voix de fiotte qui glapit son "j'adjuge", le marteau qui l'appuie...
      Un régal, vous dis-je : le jugement des gros relous est tombé.
      Il faut être faussaire pour savourer pareille sensation.
      Quand vous pensez que c'est sur ce système que sont construites les cotes de l'art comptant pour rien !
      Toutes les cotes !
      Pas d'exception.

      Supprimer
    9. @ Why Not - Quand on sait, ça doit être assez fou ...

      @ Antoine - le pianiste aux cinquante doigts... Ça fait un homme avec dix mains, donc 5 de chaque coté... MIAM !

      Supprimer
    10. Espèce de jouisseuse...! Cela dit, profite...déjà des quelques doigts dont tu dois pouvoir disposer, j'en suis sûr....

      Supprimer
    11. Ey si on imaginait cinquante doigts de crin ?

      Supprimer
    12. doigts de crincrin, doigts de musicien.

      Supprimer
  5. Clou et dos, voici un sujet passionnant... A ce propos, chère Ellie, voici mon humble contribution pour pallier à l'ennui des longues soirées d'été :
    http://professeurmax.canalblog.com/archives/2016/06/21/33995657.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aime pas tous les jeux de société, mais le Culédo ... Vivement qu'on s’ennuie ! ;)

      Supprimer
    2. Ach! Comme tout un chacun ici je présume, je suis allé jeter un oeil sur le lien proposé. D'ailleurs, j'adore jeter un oeil sur les liens, surtout lorsque c'est moi qui les noue. Je n'y ai pas trouvé mon nom dans les potentiels coupables. Je n'en suis ni jaloux, ni offusqué, parce que c'est moi. Je suis moi. Mit Keine commentaire.
      Meine Liebe, tu viens sur mon fauteuil prochainement?

      Supprimer
    3. Une chaise ? Un fauteuil ? Un canapé tout défoncé ? ... le mystère reste entier ! ;D

      Supprimer
    4. Entschuldigung, Sehr geehrter Herr von Altenberg!
      Comment aurais-je pu vous soupçonner d'avoir fait subir à la malheureuse Ellie les derniers outrages?
      Croyez bien que le respect qui vous est dû vous a écarté d'office de la liste des suspects!

      Supprimer
  6. Il est moins rare de voir une chaise sur un trottoir, qu'un martinet. Parait même qu'il y a parfois des Chaise Dieu, mais là, faut y croire. Tiens un jour je suis allé à la banque pour me faire payer une chaise à porteur, et bien, la chaise devait être percée, parce que j'ai touché mon cul ! En attendant, celle ou celui qui entend parler d'une chaise musicale stéréo, je suis preneur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon grand ! Si tu es moins à chaise, c'est l'heure de l'Irish en fauteuil ! :-*

      Supprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D