dimanche 29 mai 2016

con tine


Petit escargot
Porte sur son dos
Sa maisonnette.
Aussitôt qu'il pleut
Il est tout heureux
Il sort sa tête.



J'ai eu beau chercher dans le jardin, j'en ai jamais trouvé un de cette taille... la vie est mâle fête !



Dédicacé à Parrain qui aime les escargots mais pas la pluie

mercredi 25 mai 2016

Recettas dé la chiassa d'jaloussie




Aujourd'hui, il fait beaaaaaaaaaaaaau .... qu'est ce que ce voile blanc, là ? Enlevez moi ça tout de suite du ciel ! 
Je vais donc laisser la parole à ma très chère conculbitesoeur que vous connaissez par cœur, 
j'ai nommé, Huyana-aaaaaa ! 


Rock'n Roll Sweatheart by LichtReize






Pour en finir avec la jalousie
 ou 
les bonnes recettes de grand-mère Huyana 



On en a parlé il y a peu, de cette jalousie qui gangrène les relations autant que l’acné bouffe un joli visage adolescent. Loin d’être une manifestation de ce bel amouuuur puuur que nous cherchons tous et touuutes, la jalousie m’évoque souvent un instinct de propriété assez pénible à vivre pour celui qui en est l’objet. Pas toi ?

Pas qu’elle soit forcément illégitime la jalousie, lorsque dans une relation, l’autre ne te donne finalement jamais une place réelle (à distinguer d’une vraie place… Tu vois la différence ?), ou se fou carrément de ta gueule. Mais dans ce cas, le mieux que tu puisses faire sera de te tirer vite fait de ce coup foireux.

Et sinon, si un jour la jalousie devait te bouffer, et bien, fais en de la compote et bouffe-là toi-même avant ! Tu veux ma recette ?








Il te faut :

- Un fruit rouge
- Une cordelette
- Une fourchette








- Saisis délicatement la fraise* et lie**-la avec la cordelette.

*Fraise… Comme Fraise, quoi. T’as saisis l’allusion…

** Et lie ? Et lie ! Ellie !!!








- Ensuite, tu déposes ta fourchette dessus… 











- Et splatch !












- Et voilà : il n’en reste que de la compote de ta jalousie ! Bon appétit.










Et voi-laaaaaaaaaaaaa ! 
Pas de sucette pour Max... pouloum 


mardi 17 mai 2016

lime ass



Et voila un ptit post qui ne m'aura coûté ni chair, ni sueur, ma ptite dame ! 
Merci à ... QU'IL OU ELLE SE DÉNONCE  !







Comme me l'a confirmé la fée de never, les coupables sont 
Petra Mrzyk & Jean-François Moriceau
alors comment fait on du dessin à quatre main ? ça...? :)





20 mai - Suite du post 


qui a fini par me coûter un citron... 
Et ça pique, oui !



vendredi 13 mai 2016

boite de déception







Un jour j'ai reçu un mail (à peine transformé ici par soucis d’authentique mise en perspective) de mon "fesseur ambiance proprio" du moment (du moment d'il y à longtemps ! Si je te poste du perso, j'essaye de l'avoir bien cuvé, pour ne pas te dégobiller sur les souliers) :


Il faut que je te dise un truc...

J'ai fessé pimprenelle.
Fallait bien que ça arrive depuis le temps qu'elle me tournait autour.
Je n'en suis pas fier du tout, mais faut bien assumer.

je t'embrassejetaimejetienzatoi blablaaaa blablaaaaaa blablaaaaaaa


C'est très étonnant parce que quand j'étais ado, et même après, jaMAIIIIS je ne me suis retrouvée dans ce genre d'embrouille à la con ... C'est pas bô de vieillir !

Comme je n’avais aucune expérience en la matière, j'ai eu un choc si fort que j'ai cru que mes dents du haut allaient tomber sur le clavier. Ça te fait pas ça à toi ? C'est très pratique pour savoir qu'on vient d'avoir une grosse émotion.

La petite phrase qui me fait ronronner le cerveau, à cet instant, est :


... mais faut bien assumer. 


C'est qui qui doit assumer ? Lui ? Moi ? Nous deux ensemble ?

Toujours perplexe perdue parapluie, je finis par répondre :


Je pense que, définitivement, tu préfères jouer avec les pimprenelles*. Amuse toi bien...

*c'était pas la première hin hin


Quelque part, surement que ça doit montrer que si c'est moi qui doit assumer, c'est pas gagné...

Réponse de lui :


Si j'avais su, je ne te l'aurais pas dit !


Subtil ! Ça te coupe direct les sanglots longs de l'automne. Passage en mode vénere, le curseur au rouge foncé, sans forcer... En quelque sorte, il te rend service, en quelque sorte !


Et maintenant, une petite page de publicité pour te désaltérer


Le kunu au gingembre Waaaw Waaaaaw