dimanche 10 avril 2016

fessée un jour, fessée toujours



- Mlle Ellie ?

- Yep !

- Il serait grand temps que vous reveniez au fondamentaux.

- Ké fondamentaux ? Ah, ah oui,... oui,... évidement.

- Postez donc un de vos vieux nanars écrits sous votre pseudo primal, du temps de vos premiers émois ou vous squattiez chez quelqu'un d'autre avant de vous faire jarreter comme une traîtresse, il aura au moins le mérite d'être dans le fil !

- Puis-je choisir ?

- Soit.






Est il, réellement, possible de te faire fesser 

sans te faire… « queuillir » ?

Réflexions brouillonnes et toutes personnelles qui n’engagent que moi, inspirées par une vie tintinnabulante…






Tout d’abords, QUAND faut il informer ton futur fesseur de cette petite restriction au contrat – Pas de relations sexuelles ! - ?


A/ Avant le RDV


Tu précises que tout ceci se passera de façon fort chaste, façon fessée punition, parrain - filleule. De rapports sexuels, il ne peut être question.

Nb - Il n’est pas interdit de faire mousser le tout avec d’excellentes raisons comme - C’est Chabat…, mon petit dernier fait ses dents…etc, etc.


1 - Rendez vous est pris. En route vers de nouvelles aventures…

2 - Plus de nouvelles de votre futur-ex fesseur…



B/ Pendant le RDV


Normalement vous êtes là pour la « the fessée », mais, mais, mais… Ton fesseur peut te faire comprendre que tu ne le laisses pas de bois ni de marbre ni de… choisis ton matériaux … Surtout pas d’affolement.


1 - Sur tes rotondités, tatoue une ligne de démarcation séparant la zone ‘à toucher ici et là…’ de la zone ‘à toucher avec les yeux, uniquement !’

2 - Prépare une petite phrase anodine du genre "Super, justement je cherche le papa, de mon futur bébé".





3 - Vous vous êtes pourtant très bien préparé psychologiquement, mais il t'a fait gonfler les fesses et le reste, et mis la tête à l’envers. Le temps que tu te demandes – mais… que fait-iiiiil ? Et que tu y répondes…, c’est un tout p’tit peau trop tard, ton corps lui a dit, oui !. Méfie toi de toi, la prochaine fois, saisis ton gilet de sauvetage et fuis vers les toboggans d’évacuation à l’avant de l’appareil ! …Pour l’heure, boucle ta ceinture de sécurité, le commandant de bord et son équipage te souhaite un excellent voyage… 



C/ Après le RDV


C’était nul…, ne te casse pas à lire la suite !

C’était super, c’était génial, tu aimerais que ça r’commen en en en ceu…. Youkaïdiii, aye diiii, aye da… !


1 - Il n’en a pas envie du tout !... Mets ça dans ta poche, avec ton mouchoir par-dessus…

2 - Il aimerait beaucoup, lui aussi, mais… cela a déclenché chez lui, d’autres envies plus précises… (Il te laisse deviner…) Il a troooop envie de toi …ça va troooop le frustrer !(Et toi alors, hein ? Pleure !)

      2a - C’est pas grave…, faut juste en trouver un autre ! Remonte tes manches et ta culotte…

      2b - Fait chier ! C’est lui et ses voluptueuses fessées que tu veux !

           2b1/ Avec le flair qui te caractérise, tu as sélectionné, un fesseur cinquième âge, un eunuque,
           un avec des problèmes de ‘garde à vous’ … Minimum syndical à négocier…

          Nb – Si tu as cru la jouer fine en en prenant ‘un’ avec femme en pendentif et amantes aux oreilles, aucun doute tu es une fille – Tu viens de capturer dans tes filets un 100% sensuel. Quoi que tu fasses il est peu être trop tard pour te dégager des siens. Précipite toi à Notre Dame des Flots et brûle un cierge.


            2b2/ Tu n’es pas dans le cas b1, tu es peut être même dans le Nb. Es tu bien sur de vouloir
            continuer ? N’est ce pas la difficulté qui t'attire ? Réfléchis puissamment…


     2c/ Tu as réfléchi puissamment, mais tu es une tête de mule…Ou tu aimes les embrouilles, ou tu
     es totalement inconsciente, ou tu es une chieuse… ; il est clair que tu en mérites une, de toutes 
     façons. Alors…

             2c1 - Conseille-lui de « queuillir » au maximum les jours précédant votre RDV

             2c2 – Verse du gravia dans son coca …

             2c3 - Demande lui, une fessée de l’extrême. La frustration est un très bon chef d’orchestre
             pour le lyrisme d’une telle prestation…

             2c4 – Propose lui un « strip fessée ».

             J’explique : 

A chaque RDV, faites un « pile ou face » ou un « pierre, puits, ciseaux, papier » qq chose de pas trop compliquée qui ne perde pas de temps. Si votre fesseur gagne, il a le droit d’exiger, par exemple, qu’un nouveau vêtement par rapport à la fois précédente soit retiré (Notre conseil – Choisissez, l’hiver). Ou encore que certaines caresses entrent dans le jeu, jusqu'à ce que de toutes façons, si durée il y a, … tu finisses très certainement par te laisser glisser de plaisir… 






Mais pourquoi, alors, résister de prime abord, me diras-tu ? 


Tu le sais très bien si, comme pour moi, la "fessée" se suffit à elle même, ce qui n'est pas le cas de grand monde, en vérité, et même pas le cas de certains qui l'écrivent et le clament, histoire de ferrer la rêveuse Fée C. 

Comme partout il y a de la contremarque et tu risques de te retrouver avec un amant, parfois même un bon amant, mais pas un fesseur : "Un" que tous ces jeux fait tripper et qui ne s'en lasse pas.


Et il est tellement décevant que la fessée (et tous ses petits dérivés) que tu estimes, être un plat envoûtant, sous prétexte de desserts exquis, se transforme en entrée bâclée.







Piufff c'est brouillon même dans les illustrations choisies !

33 commentaires:

  1. On y revient toujours ... J'aime le côté décalé de ce poste :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décalé? Pas tant que ça. Je trouve que ça ressemble plutôt au récit de situations vécues!
      Notre chère amie Ellie, bien que très jeune ( on a l'âge de ses artères...ou de ses fesses... c'est selon...) semble avoir déjà traversé toutes ces situations pour les détailler aussi bien...

      Supprimer
    2. @Antoine :D On va dire qu'on a l'âge de ses fesses alors ! :D

      @L. Effectivement L. on y revient parce que c'est un des fondamentaux et que tous toutes on se serra posé la question - Quelle relation, exactement, recherchons nous, espérons nous, dans cette espèce de vie parallèle... ? Ça n'empêche ni les déconvenues (mais au moins on cerne un peu mieux, pourquoi) ni les grands cadeaux de la vie (non attendus, souvent).

      Supprimer
    3. Pour avoir vu comme tout le monde ici de temps en temps tes fesses, gentiment et joliment présentées en photo, je persiste...si tu as l'âge de tes fesses, tu es vraiment très jeune...
      Cela dit, on peut être très jeune d'esprit....ton esprit serait il, bien qu'anatomiquement un peu incongru, localisé dans tes fesses...tu me sauras gré de n'avoir pas pris une rime en "u"

      Supprimer
    4. A tu remarqué qu'un cerveau ressemble a une paire de fesses fripées... faut dire qu'a force de tremper dans son jus comme ça, hmmm

      Supprimer
  2. ça m'interroge et m'interpelle en tout cas
    merci !

    RépondreSupprimer
  3. Bon c'est un truc que j'ai du écrire ... allez ça fait six ans que je joue (waaa déjà pétard !)donc j'ai du écrire ça il y a au moins trois ans.

    Ce qui est intéressant c'est de voir ce qu'il en reste pour certaines d'entre nous, si l'optique premier était celui là, bien sur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une question que je ne me serais pas posée , c'est bien ça qui m'interpelle!
      merci donc de la poser. que ça soit aujourd'hui ou plus ancien, peu importe pour moi :p

      Supprimer
  4. La fessée, c’est un peu comme le macramé , c’est une passion ! Quand on y est accro, on s’y adonne régulièrement, on a envie de rencontrer d’autres personnes avec qui partager, échanger, pratiquer…
    Alors la question est : peut-on pratiquer le macramé à deux (voire plus) sans que cela finisse en partouze ? Eh bien, j’oserai le oui. Pardonnez ma hardiesse, mais je soutiens qu’il y a des tas de gens qui se montrent leurs tresses et leurs nœuds sans pour autant trop tirer sur la corde. Ceci étant, des liens peuvent se tisser, et de fil en fil, il arrive qu’on s’attache… et du macramé au bondage, il n’y a qu’un pas… euh, mais là, je m’égare!
    Bon enfin , bref ! Puisqu’on peut pratiquer le macramé sans sexe, pourquoi n’en serait-il pas de même pour la fessée ?
    Hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein ? :D

      Je comparais cela à une partie de tennis, avant de passer du fantasme à la réalité. Possibilité de plusieurs partenaires, pas de jalousies, pas d'embrouilles :p ...

      Mais, WHAT THE FUCK !

      Supprimer
    2. Mais le prof Max, on voit bien sur son blog; Hein ? qi'il fait parti des - Un que tous ces petits jeux fait tripper et qui ne s'en lasse pas - ;)

      Supprimer
    3. Pas de lassitude à l'horizon ! :D

      Supprimer
    4. Rien que la fesse qui rougeoie et la verge qui verdoie ? pouf pouf pouf (pardoooooon )

      Supprimer
  5. tu soulève là une vaste question qui a bien des chances d'évoluer au fil de temps tu sais au début ce doit être sans par la suite ben faut voir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être Maître Ours (salut l'ami...) a trouvé le mot juste...soulever....hum....des fois même si on s'était dit avant que non...ben la physiologie fait que...voire l'inverse...on avait dit avant que...ben oui...et puis...panne des sens...parce que...c'est comme ça...

      Supprimer
  6. @ Maitre Ours - Il est bien certain que comme toutes choses vivantes, une relation évolue et meurt plus ou moins vite. :) :-*

    @ Antoine - Dur dur (ou mou mou) d'être un garçon ! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sec (xe) sec (xe) ou mou (ille) mou (ille) pas facile d'être une fille...oui, je sais c'était fastoche, mais là, justement vu le sujet, tu m'as tendu ....la perche

      Supprimer
    2. Attrapez mes perches Antoine et sautez bien haut !

      Supprimer
  7. Hahahaha ! brouillons les cartes. Tiens c'est marrant ça, aucune fesseuse ne m'a jamais rien proposé, genre extra ou supplément. C'est donc bien un truc de fesseur de vouloir le pousse café... Si, si, parce que des fesseurs me l'ont proposé. Tsss ces mecs, ils s'introduiraient n'importe où... Enfin pas tous hein, juste les homos qui sont quand même légion dans les fesseurs de mec. Donc pour les gentilles filles qui ne désireraient pas se faire un fromage, dessert, café et pousse, je ne vois qu'une chose, choisir un fesseur de mec! Ceci vaut pour les fessés mâles, qui, pour ne pas risquer de se faire pointer, de choisir un fesseur de fille...
    N'empêche que jamais une fesseuse ne m'a proposé une petite heure supp non déclarée. Allez savoir si je n'aurais pas craqué ? Mmmmm genre ligoté sur le lit et viol avec mon consentement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on pousse un brin la logique fesseuse=domination, c'est alors assez logique que la séance de passage au rouge du fessier de Monsieur ne se termine pas par des galipettes au cours desquelles Madame redevient celle qui est pénétrée (mon féminisme s'en offusque, mais là biologie à décidé: physiologiquement , c'est nous qu'on s'fait bourrer) Ceci dit, avec un bon pote qu'on connaît bien, switcher comme ça de dominante à dominée , pour le plaisir de la bagatelle, c'est sympa. Déjà fait.
      Sinon, pour les amateurs d'émotions fortes qui aiment maintenir les rôles et garder madame en domina , le gode-ceinture permet une variante amusante . C'est sympa. Déjà f... Euh.. .

      Supprimer
    2. Déjà f... Euh.. Oui ? Oui Oui ?

      Je crois bien que je serai capable de faire ça, puisque j'ai fait ce rêve quand j'étais ado (pas encore très sûre de ma sexualité, oui, oui, c'est sur). Le tout est de savoir si c'est pour humilier ou faire plaisir... Ou humilier pour faire plaisir, mais oui, Zzzzzzzzzzz !

      Supprimer
    3. Hé hé ! Si ton barbu rêve de l'humiliation qui fait plaisir (ben ouais, soyons pas vache !), je peux demander à mon non-barbu son matériel en prêt ! Et la prochaine fois, tu nous glisse l'enregistrement des cris: "Meine liebe !! Es tut Weh ! Ich weib nicht dass du so grob waren !!! " Oui ! Oui ! Oui !

      Supprimer
    4. Ahaha. Tiens, c'est vrai que je n'ai jamais posté de création sonore sur never ou aill... Ah si ... Glups. je ne m'en souvenais plus du tout ! O:)

      Supprimer
    5. Sans humiliation, ça me ferait drôlement plaisir
      Avec humiliation ? Ben ça dépend de l'art et de la manière.

      Supprimer
    6. De l'art et de la manière ?? Ben, dans le lard, et avec lanières, cette question !

      Supprimer
    7. Dans ce cas encore faut-il avoir envie ce jour là de jouer au cochon qui s'ébroue dans les ornières.

      Supprimer
    8. Ach, mein Huyana...ben oui, il peut arriver que j'aime ça! Est-ce rédhibitoire?
      Enfin quand j'écris "Mein Huyana" ne nous égarons point. Ich weib? ich weiss peut être. Cela dit, je ne renie pas une certaine attirance pour ce genre de jeu, totalement réciproque.
      You're welcome!!

      Supprimer
  8. Une remarque intéressante, mon cher Mike !... On ne parle pas souvent de cet aspect de la chose. A l'instar des maîtresses professionnelles, il ne semble pas si courant que les dames sévères offrent le pousse-café aux messieurs qu' ellent traitent !... Cela arrive certainement, sans pour autant être la norme, alors que le contraire est plus que régulier.
    Mais c'est évidemment facilité dans la vie d'un couple. Pourt ma part, dans ma jeunesse, j'avais pris le pousse-café un certain nombre de fois avant d'en arriver au plat de résistance (qui ne résistait d'ailleurs pas très vigoureusement)...

    Ça me rappelle mes amis espagnols, qui me confiaient volontiers leur femme, ou simplement leur partenaire de jeu (mais pour eux c'était la même chose) pour que je les fesse, mais qui auraient sorti la navaja si je m'étais permis un geste déplacé !... Ah, ces Ibériques !...




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Mike ... Bon alors faut que je m'inscrive sur un site gai alors... Et puis que je me déguise en garçon ? :p

      @ Waldo... Vous avez une truffe épatante, Parrain, tout de même ...J'en ai passé du temps dans le métro, du temps ou je n'avais jamais rencontré quelqu'un avec ce fantasme, à essayer de détecter un signe, une odeur sur les gens entassés là...

      Supprimer
    2. Oh, mais ça n'est pas arrivé tout de suite, hein ?... J'avais 30 ans quand j'ai pu vraiment assouvir mes fantasmes. Et après, il y a eu des éclipses... Mais à présent que je vis seul donc libre, je ne suis pas mécontent !...

      Supprimer
    3. Ellie, je te vois bien déguisé en garçonnet tout mignon... Bon j'arrête là, ça va me donner de drôles d'idées. Sacré Waldo, déjà la libre circulation entre l'Espagne et la Belgique. C'est vrai que dans l'histoire, il me semble que ces deux pays échangèrent surtout quelques coup d'escopettes. La paix revenue, les échanges sont plus pacifiques : J'offre mes fesses méditerranéennes, tu m'offres ta mains aux salinités de mer du Nord.

      Supprimer
  9. Juste le sourire du matin d'un visage qui finit enfin de lever le voile du sommeil.
    Ah, c'est bon de se réveiller de bonne humeur.
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est bon ça... :) Je vous en souhaite pleins, des matins comme ça.

      Supprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D