mercredi 6 janvier 2016

newton, ma pomme & mon barbu (1)


photo - Helmut Newton


Dans mon sac se cache parfois une petite culotte de secours. 
Quand on se voit le midi, mon Barbu ne peut pas s’empêcher de me la piquer.
Un vrai culotophage...


23 commentaires:

  1. Mais c'est normal Ellie! Un barbu, ça pique! Pas la peine d'en faire tout un foin! Non, le véritable sujet polémique est celui-ci : doit-on dire culottophage ou culottovore ? Voilà une question de fond, sur laquelle il serait bon que chacun prenne position.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça dépend peut être du nombre de culocalories ?

      Supprimer
  2. Et bien sur, il vous faut révéler la combine aux copines! grrr! :D

    @Professeur Max un les manges l'autre les collectionne, la question suivante est donc: quel est le plus fétichiste des deux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours faire profiter les amies, "règle de filles" ! ;D

      Supprimer
  3. Une culotte de secours pour vous couvrir si la météo se couvre? ou une culotte de rechange au cas où l'élastique de la culotte principale a pété parce qu'on a trop tiré dessus ! (c'est de notoriété, certains aiment bien se tirer sur l’élastique !)

    @ Professeur Max et Equilibre
    Et s'il était culottophile le barbu, hein? qu'est-ce qu'on en fait? vous ouvrez son coffre de bagnole et c'est 7892 culottes qui vous jaillissent à la figure ! vous ouvrez les armoires de son bureau, de la culotte, de la culotte, de la culotte, par milliers ! sa piscine, c'est simple, on y nage dans la culotte, sa bagnole couche dehors parce que le garage est enseveli sous les culottes !!!

    Et puis, les gars, il est peut-être culottophobe ! il les détruit sur le champs, il les brule, il a même un broyeur spécial, il a même construit une décharge où 70% des parisiennes retrouverait leurs dentelles chéries dérobées par le barbu pique-niqueur !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour se couvrir en cas de vent fripon qui détrousse l'émois en des temps et des lieux peut favorables...

      Supprimer
  4. Excellent !!! Comme je le comprends....

    RépondreSupprimer
  5. Voilà un sujet bien culotté...Un peu comme une bonne pipe en quelque sorte...d'ailleurs, ça peut être parfaitement complémentaire je crois! Qu'en penses tu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler o:)

      Supprimer
  6. A mon humble avis il faut s’inquiéter quand le monsieur ne pique plus la culotte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 100% d'accord Isabelle, c'est ce que je lui dis toujours - Si un jour j'arrête de te gonfler pose toi des questions !!! ;D

      Supprimer
    2. Quant à savoir quelle partie de mon anatomie tu fais gonfler le plus souvent, la décence m'interdit d'en dire plus!

      Supprimer
    3. rooh Ellie... si j'arrête de te gonfler ? tsss... j'imagine la tête du mec à qui tu dis ça et je rigole. s'il a l'esprit aussi mal tourné que moi, ça doit être glorieux !

      Supprimer
    4. C'est le drame de la vie Brigit, ... toujours devoir choisir entre le rire et l'érotiiiiiiiiiiiisme !

      Supprimer
  7. Ach mein Liebe, meine Katze, mein süBe....
    Pourquoi prends tu donc, sacrée coquine que tu es, ce malin plaisir à dévoiler, outre tes fesses, les petits travers de mon caractère.
    Ma culotto-kleptomanie ne regarde que nous, et j'imagine la concupiscentitude des gens qui viennent te lire ici.
    Et, nein, je ne les bouffe pas ces culottes, ni ne les brûle. Par contre, les pétrir, m'en servir de doudou, ou les renifler, ja, ja et encore ja.
    Dois je consulter ein psychiatro-sexologue ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tout de même Baron, il est parfois intéressant de s’apercevoir qu'on est pas tout seul dans ses petits travers et de partager ses petites manies, non ? Et n'essayez pas de faire croire, ici, que vous n'êtes pas un horrible exhibitionniste :p

      A mon avis si vous devez consulter juste pour votre culotto-kleptomanie , emmenez nous tous avec vous ! :D

      Supprimer
  8. Vous soulevez -outre les jupes- un phénomène étonnant, et un manque scandaleux dans le très vaste répertoire des collections.LE COLLECTIONNEUR DE CULOTTES N'EXISTE PAS !... En tout cas, je n'en ai pas trouvé trace. Par contre :

    Le Noeudetérophiliste Collectionne les noeuds papillon
    Le Philocorbollien Collectionne les corbillards
    Le Molubdotémophile Collectionne les tailles-crayons
    Le Avrilopiscicophile Collectionne les poissons d’avril
    Le Hululophiliste Collectionne les Hiboux et chouettes

    Et de culottes, point !...

    Quelqu'un a proposé KILOTAPHILE,
    kilota en grec = culotte, phile de philos = passion.
    C'est pas mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) A croire que tout ce qui a trait au fétichisme est a part chez les Français. Parce que chez les japonais par contre pas de problème avec la pauvreté du vocabulaire.

      - Le BuruSera - le fétichisme de la petite culotte et aussi éventuellement celui de la culotte portée par une lycéenne même si il est interdit aux mineures de vendre leurs petites affaires.


      - Le Panchira - Pareil mais regroupe aussi bien l'idée du plaisir du voyeur du tripoteur que du renifleur

      - le Namasera - Cerise sur le gâteau, La demoiselle enlève sa petite culotte toute chaude devant le vilain pervers !

      J'en connais au moins deux des pratiquants de Namasera, ici !!! :D

      Supprimer
    2. Il me semble qu'on France les messieurs doivent chasser honnêtement les petites culottes à montrer plus tard aux copains, tandis qu'au japon il suffit de se rendre à un distributeur de culottes, neuves ou usagées avec date de fraîcheur. Voici un lien français: http://www.ici-japon.com/11518-distributeurs-culottes-japon

      Supprimer
    3. Merci Isabelle :) C'est quand même une idée de fou et une possibilité d'arnaque du siècle ... Je regretterais presque de ne pas en avoir eu l'idée ! :D

      Supprimer
  9. "Un barbu, c'est un barbu ; deux barbus ce sont des barbouzes" Donc en suivant ce principe ; une culotte de rechange c'est culotté, sans culotte, c'est la Bastille.

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D