samedi 30 janvier 2016

Embouteillage



photo - Maurizio Cattelan / Magazine "Toilet Paper"


Sur le périph. bouché entièrement
Elle se dégrafe en pensant : 
1 - au chibre de son amant 
2 - à acheter des glaces aux enfants(*)

  


(*) De la vie  polyphonique des femmes 







Le célèbre savon à gros mots...



01/02/2016  -  Je te rajoute quelques photos inspirantes, des compilations de photos "chocantes" (pourquoi j'écris ça comme chocolat, moi ?) ou du moins dérangeantes, de Toilet Paper fondé en 2010 par Maurizio Cattelan et le photographe Pierpaolo Ferrari.




vendredi 22 janvier 2016

n'oublie pas ta p'tite laine !

 Oui, oui, je sais, il parait qu'il fait pratiquement chaud pour un hiver, même si j'ai passé la journée avec un pull et deux polaires. Je n'aime pas le froid, C'est toute une histoire pour être dans de bonnes dispositions... Ça ne te frigidaire pas la libido, toi, le froid ?







C'est pas poupée Barbie 
mais je suis plutôt







PS - Je prépare un doctorat sur les sciences comportementales du Blogger et du Bloggé, et ses différentes familles.

Exemple -  Là y a pas assez de coms sur ce post, je gonfle la tof simili Pola en taille originale et j'attends de voir si ça change quelque chose à ta motivation...






fait super froid dans le film aussi

dimanche 17 janvier 2016

helmut !








Tout ça pour vous parler d'Helmut ! Helmut y dit  « J’adore la vulgarité. Je suis très attiré par le mauvais goût, plus excitant que le prétendu bon goût, qui n’est que la normalisation du regard. Les mouvements sado-maso, par exemple, me paraissent toujours très intéressants. J’ai en permanence dans le coffre de ma voiture des chaînes et des menottes, non pas pour moi mais pour mes photos » En gros - je ne suis pas BDSM, c'est pas mon truc, mais j'aime bien les accessoires ça fait de chouettes photos ! Booooon... (*)




 Helmut  raconte. scénarise ses prise de vues, et les photos de son travail personnel sont rarement dénuées de puissance, de domination et de sensualité. C'est son kif !










Dans la vie, il y a ceux qui prennent des photos et ceux qui sont pris en photo.
Même que " photographier, c’est vivre. Être sur les photos, c’est exister"






Et puis il y a ceux qui se prennent en photos, des artistes, de gros narcissiques, ou des gros pervers narcissiques, comme moi ... Mais en fait, si je fais ça, c'est pour être bien sûre que je suis une fille... Et ça marche, si, si. Pourtant, j'ai été très longtemps"un garçon"..., comme  Florence Foresti ! Sauf que chuis pas brune, chuis pas drôle, j'montre pas mon bidon, juste mon cul et quand je prends la fessée, mes oralités sont soprano léger.







(*) Helmut Newton est né en 1920.  C'est un des premiers à oser s'exposer sur un sujet encore très underground à ce moment là. Avouer une partie fantasmatique sexuelle forte de sa personnalité à la face du monde est encore très difficile d'autant plus que les gens confondent encore souvent fantasme et  passage à l'acte. Et puis si un "artiste" ne donne pas ce qu'il a dans le bide, ce n'est pas un artiste à mon sens. En tous les cas je trouverais bien badant qu'on limite son travail à une simple idée commerciale de père du porno chic.

jeudi 14 janvier 2016

newton, ma pomme et mon barbu (3)




Mon Barbu me prend en photo dans des tas de positions avec des tas d'appareils différents. 
Avec celui là ce que j'aime c'est qu'on ne voit pas ma cellulite, du tout, du tout ! 


photos - Helmut Newton



samedi 9 janvier 2016

newton, ma pomme & mon barbu (2)


photo - Helmut Newton


Là on était en train de dîner, tranquille ! 
Mon Barbu adore que j'ai les seins à l'air
Et comme ça le met en appétrique... 


mercredi 6 janvier 2016

newton, ma pomme & mon barbu (1)


photo - Helmut Newton


Dans mon sac se cache parfois une petite culotte de secours. 
Quand on se voit le midi, mon Barbu ne peut pas s’empêcher de me la piquer.
Un vrai culotophage...


vendredi 1 janvier 2016

B. A.

Je t'avoue, cul nu et à genoux...


ce n'est pas le nouvel an qui me fait chaud ou froid 



Le nouvel an, quel nouvel an ? Aaah ouiiiiiiii - et pendant deux mois, je continue à écrire 2015 partout. 

Me voila bien embarrassée quand je suis invitée à attendre minuit, souvent dans plusieurs endroits en même temps, parce que moi à minuit, j'attends pas, je dors, ou,... je fais déjà des choses qui me tiennent drôlement réveillées et je ne regarde pas ma montre.

N’empêche, je vais te la souhaiter la Bonne Année parce que - Au cas ou ça marcherait tous ces vœux, que tu n'attrapes pas de saloperies et qu'en plus tu gagnes au loto, tu pourrais m'inviter au resto ! Alors hein...




Bonne année, bonne santé !

Pleine de pots et de potes !

Pleine de sous et de dessous !









Astuce pour la prochaine - 



Tu fais une fête et tu veux que les invités se bougent le cul au lieu de se la jouer salon littéraire ? 

Invite les dans un immeuble en construction, au niveau parking. Accroche quelques gros spots pour la délimitation d'un espace central, des guirlandes lumineuse en fils conducteurs (p'tit coin, sortie vestiaire, p'tits coins pas pour faire pipi). 


L'ambiance, sol béton  - parpaings humides frais, devrait faire qu'au bout d'une heure l'invité cherche son vestiaire - éteins cette guirlande, là - donc, se jette sur le plateau de fromages, commence à se dandiner puis fini par danser ! 


















Showtime - Jamie Berry