lundi 23 novembre 2015

Femme Dominache !



 Champagne - photo de Nicolas Michon



Mais flûûûûteuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! J'ai une baraque, des mômes, deux boulots, un mari, trois amants, des poissons rouges et pas de femme de ménage !

Mais flûûûûteuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! Je ne pourrais pas être un chouia microscopaïte Domina ? J'ai rencontré des gens qui adorent faire le ménage chez toi,... en petite tenue de plus, rhaaaaaaaaaa !

Mais flûûûûteuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! Bien que... je me sens glisser en un tour de main dans la peau d'une cinglante Domina quand quelqu'un me fait une crasse ! *




*faites la queue ceux qui se sentent concernés, y a audition !

25 commentaires:

  1. Je pense que le mot flüte est particulièrement bien choisi vu la photo...
    Avec ce que tu décris, baraque, mômes, turbins sans compter les amants, m'étonne pas que tu sois lessivée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ouiiiiiiii c'est fait exprèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès :p
      Je vais me faire repasser un ptit coup pour pas être trop froissée :-*

      Supprimer
  2. Quand je regarde la photo, je me demande dans quelle fente mettre le jeton. Alors comme ça tu te transformerais en domina si on te fait une crasse ? ça fout les jetons au bon endroit une telle révélation. Je me ferais bien enzyme antiredéposition de propre moi..
    Si l'ami Antoine se met aux jeux de mots en place des jeux de maux, où va-t-on ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fente est bien cachée Mike... Un indice dans le post de Méchant peut être ? o:-)

      Supprimer
  3. Je savais pas que Huebsch avait ouvert une ligne de téléportation. ça doit être la première classe, la fille a du champagne.

    Flûûûûuuuuuuteuuuuuu, y-a Mike qui nous développe un Alzheimer !
    Flûûûûuuuuuuteuuuuuu, j'aurais bien une soubrette à vous proposer, mais je la garde pour moaaaaaa !
    Flûûûûuuuuuuteuuuuuu, la vilaine dont le séant est posé dans ce tambour a les jambes croisééééées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais flûûûûteuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! J'ai cru que vous alliez poser votre candidature !

      Supprimer
    2. Le ménage, je ne sais pas encore mais il parait que je déménage... :p

      Supprimer
    3. AhAHAHA .... Je le savais bien que vous portiez la panoplie du sacré crâneur !!! :D

      Supprimer
  4. Il y a beaucoup de ménage à faire? :-)

    RépondreSupprimer
  5. Quand j'étais jeune étudiant en médecine (oui, ok, ça ne nous rajeunit pas...!) on parlait des toiles d'araignées qui devaient peupler cet endroit situé au niveau de l'entrecuisse des filles qu'on n'arrivait pas à...certes ce n'était ni délicat ni sympatoche, moi qui déteste les araignées en plus...
    M'est avis, vu les trois amants dont elle nous parle, que c'est pas l'endroit à nettoyer en priorité chez notre charmante hôtesse...
    Besoin d'un petit coup de karcher cependant?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très cher Antoine, Je préfère dire, trois, parce que si je disais que j'en ai un qui en vaut trois, je me le ferais piquer par une curieuse ... Que ceci reste entre mes cuisses, bien entendu ! :)

      Supprimer
    2. Hum...par cette froidure de ce matin, il doit y faire bon, de se réchauffer entre tes cuisses (si je peux me permettre...!)

      Supprimer
  6. Personnellement, j'opterais pour un programme court ( mais pas trop) , adapté pour les matières délicates, tiède... 30 ° maxi, sans essorage ni séchage. Il vaut mieux que ça reste encore un peu humide à la sortie, avant d'étendre (prévoir les pinces à linges).

    RépondreSupprimer
  7. Professeur Max vous avez une culture de la machine a laver le linge qui me sidère ! Il faut dire que dans votre "Institut" (voir colonne de droite) Il faut aussi faire le ménage et bien étendre les vilaines avant de les plier ! :D

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Ellie,


    Mais nous oublions le repassage, bon sang ! En bonne maitresse de maison, ne mériteraient-elles pas un petit coup de fer de votre part ? Histoire d'éviter les faux-plis, On pourrait les plier chacune leur tour sous notre bras et les fustiger pour que l'étoffe soit bien détendue...
    Un majordome ferait l'affaire. Non ? "Madaaaame, votre garde-robe et prête à l'emploi. Bonsoooir !". Rire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MMMh J'ai déjà repassé mes bas maculés de bougie sous du papier de soie. Mais le fer a repasser ou a marquer les chairs, j'avoue que je cabre sur tout ce qui est définitif. :)

      Supprimer
  9. Vous ne cinglerez jamais assez les mollets de ces brillants esprits.
    Ah ces maimaîtres ! Comme ils s'étalent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas grave, Why Not, de s'étaler, du moment qu'il reste de la place sur la plage et que le soleil brille pour tout le monde. Vous même, êtes vous plutôt du coté cinglant ou cinglé ? ;)

      Supprimer
    2. Il semblerait que je sois cinglant, si l'on en juge aux réactions que quelques uns de mes écrits provoquent.
      Mais par les dieux, cinglez les jeux de mollets ! Ils clament un peu trop leurs auteurs et que la caque sent toujours le hareng.
      Cinglez, cinglez, cinglez, dans le temps que vous continuez votre charmant blog. C'est toujours un plaisir de vous lire.

      Supprimer
    3. Les chantiers de la vie nous offrent gracieusement assez de sujets d'agacements, de colère, de rancœur. Ne lisez plus les commentaires, c'est mauvais pour vous. Lisez moi et "parlez moi d'moi, y a qu'çaaaa qui m’intéresse !" :D

      https://www.youtube.com/watch?v=19LjBgvAVY8

      Supprimer
    4. Moi j'aime bien le hareng...Je me damnerais pour un belle assiette de hareng pomme à l'huile...

      Supprimer
  10. @ Antoine Loiret :

    Euh... la damnation éternelle pour une entrée de hareng pomme à l'huile... je trouve que ça fait cher l'adition !
    "Garçon, la même chose !". Rires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on aime, on ne compte pas....
      Exemple : quand on aime claquer le cul d'une fille, voire le fouetter, on ne compte pas ....c'est elle qui compte...!
      Et puis, addition, addiction, que ce soit pour le hareng ou pour la fessée, y a pas grande différence...
      Message perso pour Ellie : tu peux ouvrir la fenêtre, je crois que l'odeur dérange les narines du pourquoi pas...

      Supprimer
  11. Ne plus lire les commentaires ?!
    Ce concentré des rancuneux ?
    Vous voudriez m'ôter ce plaisir ?

    Non, non, non ! De grâce !
    Et bien sûr que je vous parlerai de vous. D'autant qu'à citer Guy Béart, vous m'avez rappelé la belle Marie Laforet.
    Parlez-nous d'elle. Sa musique ressemble à vos articles.

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D