mercredi 21 octobre 2015

Le train train





L'autre jour, j'étais dans le train. Un train archi bondé. Je sentais les vertèbres du mec de devant et les ... enfin autre chose du mec de derrière. On était secoué dans tous les sens mais à un moment j'ai fini par me demander :

 - Ce type (celui de derrière) ne serait il pas en train de me tripoter ?... Ouuu-i,... effectivement,... aucun doute possible. Justement ce jour qui était un soir, je voyageais léger,... sans sous vêtement quoi,... une commande. Et toc, le train s'arrête et le mec descend.

Appuyée à la portière, je le fixe pensivement et lui qui se retourne, me regarde tout en avançant sur le quai (surement hypnotisé par mon regard pensif) et paf, il se prend un poteau ! Non c'est pas vrai y avait pas de poteau, mais il s'arrête et je vois bien qu'il se demande si il n'est pas en train de laisser filer le coup du siècle, surtout que je continue à le fixer pensivement. Trop tard, les portes se ferment ouvrant mon sourire sur mon air pensif  ...

Bon, bref, tu veux savoir pourquoi j'étais pensive ?

Avant, quand je racontais que je m'étais faite tripoter les fesses dans les transports en commun,
"on" me répondait :

- T'as vu ton cul, aussi ?

Plus tard, quand j'ai dit que je venais de me faire tripoter les fesses dans les transports en communs,
"on" m'a répondu :

- C'est pas un peu inespéré à ton âge ?

Maintenant, quand je me fais tripoter les fesses, je le dis plus jamais à personne !






30 commentaires:

  1. Moi qui ne prend jamais les transports en commun, préférant les transports en commun mais seulement à deux et dans un autre style, je me demande si je ne perds pas quelques occases....
    J'aimerais connaître le mufle qui te parle de ton âge....juste histoire de lui en coller deux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lui tiens les mains et tu lui en colles quatre ? ;)

      Supprimer
  2. Je dois avouer que moi aussi, je fais pareil dans les transports en commun, c'est embarrassant à reconnaitre.
    Quant une croupe rebondie et exploratrice vient s’appuyer sur mon bas ventre : je la regarde d’un air pensif.
    Et quand je suis pris en tenaille entre les seins d’une Samantha Fox dans le dos et le popotin d’une Jennifer Lopez et bien, je reconnais que je suis lâche et ne dis rien, je me laisse tripoter avec l’air pensif de celui qui s’est absenté du monde.
    Oui, je sais c’est pas bien.
    J’ai honte.
    En revanche quand je raconte ça à des amis, aucun ne me répond : « t’as vu ta bite aussi ? ». ça m'inquiète...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour... vous voyagez sur quelle ligne?

      Supprimer
    2. Je suis souvent proche de Raie-publique? oui, j'évite Raie au mur... pourquoi?

      Supprimer
    3. Je vais essayer ce trajet... à tout hasard...

      Supprimer
    4. Pourtant Raie au mur c'est plus près de Bourse c'est dommage non ? :D

      Supprimer
    5. Oui mais c'est sur la même ligne, tout ça , la 3, et on finit à Paire Lachez

      Supprimer
    6. le 3 mon chiffre fétiche... On dirait une paire de fesses !... Je crois qu'il faut que j'aille me coucher là...

      Supprimer
    7. Je vous confesse que par fois, j'ai envie d'emmener ces vilaines petites vicieuses, qui abusent de ma faiblesse dans les wagons bondés, station "Rue de la Pompe", afin de les mettre à genoux, les mains entravées dans le dos, pour les biberonner avec le sceptre de la justice que j'inviterais jusqu'au fond de leurs gorges contraintes.
      La vengeance est une navrante réalité qui souille l'esprit (#Métro Abbesses les esprits).
      Mais je suis Méchant, c'est plus fort que moi...

      Supprimer
    8. Mon pauv'mechant... nul ne remarque votre bite? Et vous, j'ai rien compris ou vous ne la voyez plus non plus?? Quand on ne distingue plus son propre appareillage, c'est soit qu'il est réellement trop anecdotique, soit qu'on a pris un tantinet du bide... ou les deux, tiens. Rassurez-moi; pasque là, la légende s'étiole!

      Supprimer
    9. Chère Huyana, je vous rassure, vous n'aaaaavez du riiiiien compriiiiis ! moi, je la vois debout, allongé ou assis ! venez vérifier par vous même, avant d'ébranler ma légende, tiens !
      Le doute, ma bite, nonméhooooo ??? :p

      Supprimer
    10. Si je comprends bien vous ne la perdez pas de vue ! :D

      Supprimer
    11. en fait, tes amis pourraient tout aussi bien te dire "tu as vu ton cul aussi ?!"parce qu'il n'y a pas que les hommes qui regardent les fesses des femmes, la réciproque est vrai aussi ! d'ailleurs, moi je te le dis ! ;)

      Supprimer
  3. Bonjour Ellie, et vous tous,

    Miss Lopez et Fox ?? Wahou, quelles références ! Voilà de belles amazones dont je rougirais volontiers leurs arrogants popotins ! Non mais !!
    Rires.

    RépondreSupprimer
  4. Savez-vous bien que je suis ravi, Ellie ?
    Les mollets vont bon train.
    Monsieur Méchant a toujours son air de bœuf à la main.
    Le train-tain, quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Why Not, mon petit sucre d’orge de cour de récréation, si vous et votre petite condescendance êtes méprisables, je ne peux résister à vous signifier que mes airs de bœuf sont surement à la mesure de vos airs de crapaud enflé quand vous vous remplissez de vos formules arides et inutiles, jusqu’à la délivrance...

      Je mets sur le compte d’un besoin de reconnaissance votre commentaire peu « circonstancié ». Grand sourire.
      Je suis désolé si, du coup, je ne vous tiens pas en très haute estime.

      Cependant mon poussin, je vous donne (un peu) le change, puisque vous semblez aimer qu’on vous accorde un peu d’importance et d’attention.
      Je jette donc ces quelques mots en pâture à votre avidité de reconnaissance. Picorez ! picorez !

      Je comprends que cela vous est bénéfique de côtoyer une force tranquille et sereine dans mon genre.
      Est-ce que, petit coq en devenir, vous vous sentiriez pousser les ailes nécessaires pour vous élever d'une pesante médiocrité?

      Mais, savez-vous, mon sacerdoce altruiste à votre intention, n’aura qu’un temps (d’ailleurs il se finit, tiens :p)
      Il faudra travailler votre besoin d’exister seul et abandonner les maladroites manières dont les esprits faibles usent pour tenter de se frayer un chemin dans le labyrinthe d’une éducation défaillante...

      J’avais envie d’écrire un truc de Méchant, je suis sûr que je peux mieux faire, mais vous ne le méritez pas ! et toc!

      Supprimer
    2. Ouuuh, ça c'est de la déculottée ! :p

      Moi, je n'aime pas trop rester debout dans les trains, apparemment c'est un tort :D Il était canon, Ellie ?

      Cela dit, comme je suis souvent assise, je peux mieux observer les gens, j'aime bien, on en voit des belles parfois... Je me souviens notamment d'une demoiselle vêtue d'un chemisier et d'une courte jupette qui, sous prétexte de chercher quelque chose dans son sac posé au sol, en papotant bruyamment avec sa copine, montrait franchement sa culotte (bleu pastel) à tout l'arrière du wagon, et je n'étais pas sur la ligne 3 ! C'est qu'il y en a partout, des petites dévergondées :D

      Supprimer
    3. Moralité : c'est à l'arrière du wagon qu'on peux voir l'arrière train.

      Supprimer
  5. Y a d'la rhumba dans l'air...le smoking de travers....
    Putain, les pavés volent bas....
    C 'est bizarre ça, dès que why not (écrit exprès en minuscule...!) se pointe quelque part, c'est le bordel...
    Mais quel petit con...ah non (ânon?) d'ailleurs....quel petit..mérite pas le joli qualificatif de con

    RépondreSupprimer
  6. Et puis d'ailleurs, je préfère m'intéresser aux jolies jambes de la petite qui danse sur les touches noires et blanches de nos envies de mus...piano ..pardon...C'est y pas moi qui te l'avais envoyée celle là?

    RépondreSupprimer
  7. Atchoum alors il suffit que je tourne le dos pour qu'il y ai de l'embrouille, hein ? Même sans me baisser pour montrer ma petite culotte ? :D

    Vous pouvez tous venir me raconter vos plaisirs et vos petites horreurs, mais personne n'insulte personne, ça c'est ma limite ! Tout le monde sait très bien qui énerve qui, même si ça change régulièrement. C'est comme ça, c'est la vie.

    @Antoine - Oui cette image tu me l'avais envoyé et je l'aime tellement que j'ai déjà du la poster sur un autre post. Surement je la re-posterai encore. :)

    @Misty - Oui plutôt pas mal, en plus. Je dis "en plus" parce que du coup ça ne devait pas être trop dur pour lui d'avoir une petite copine...Bien que se faire tripoter par un mec très très laid mais qui s'y connait.... Zzzzz.

    Ça me rappelle quelqu'un qui m'avait montré son service trois pièces absolument magnifique. J'étais vraiment estomaquée. Je lui ai dit d'ailleurs - Mais avec un truc pareil, tu pourrais faire des tas d'heureuses. Pourquoi tu t'emmerdes à faire l'exib dans la rue, sur ton vélo (il était en vélo) ?

    RépondreSupprimer
  8. Un grand merci, Ellie. Personne n'insulte personne.
    D'ailleurs, elles sont inutiles, ces insultes ! Il n'est plus besoin de prouver qu'elles sont l'arme des très faibles.

    Croyez que je serais enchanté de vous accueillir sur mes chantiers. Qui, je n'en doute, vous passionneraient.
    Vous y serez toujours la bienvenue.
    Et je suis sûr que mes hommes vous adoreraient...
    Un peu rudes... chantiers obligent... mais ils vous adoreraient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous tenez quelque chose, là, WN! Continuez! Je sens Ellie conquise. Elle va venir, sur vos chantiers passionnants et pleins de rudes et braves travailleurs de votre trempe. Je l'imagine d'ici, déambulant lascivement parmi vos hommes, avec pour tout vêtement un casque en plastique jaune, dégoulinante d'excitation à l'idée de vous rencontrer.
      Ellie! Veinards!

      Supprimer
    2. Madame, je ne vous connais pas, mais à la lecture de votre commentaire, il apparaît que vous connaissez mes chantiers.
      j'en suis fort aise.
      Vous voudrez bien me faire savoir ceux que vous avez visités.
      Avec mes salutations.

      Supprimer
    3. Huyana, voyons ne soit pas comme ça. Tu sais très bien que si tu me demandes gentiment, je t’emmènerai avec moi ! :D

      Why Not ne faites pas attention, Huyana est une très vilaine fille !

      Supprimer
  9. Ça me rappelle une histoire qu'une femme m'a raconté un jour... Dans le métro, un peu surchargé, le métro freine, elle manque de tomber puis se "rattrape", sa main heurtant l'entre-jambe de l'homme qui se trouvait derrière.... Elle s'excuse, un peu gêné...
    Il lui dit : En d'autres circonstance, ça aurait pu être agréable !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha ! J’espère qu'elle a bien rit elle aussi :)

      Supprimer
  10. Hooooo, j'adore la danseuse sur le clavier. Bon c'était quoi le sujet déjà ? Ah oui, la main au cul dans le train-train quotidien à paraître dans tous les kiosques. Déjà, une main dans un train, c'est forcement une main baladeuse ! Perso moi je n'ose pas mettre ma paume sur des rondeurs inconnues, donc sans culotte. La raison est qu'il faut être culotté pour faire cela et moi, même si en général je le suis, à part sous la douche et sur le trône, je ne me risque pas à tâter de la lune et pas plus si elle à une plume prêtée par l'ami Pierrot. Sans doute ais-je loupé des rondeurs appréciables, mais de penser que la main de celle à qui appartient les galbes pourrait me revenir en pleine tronche, me fait grandement apprécier d'être timide.

    RépondreSupprimer
  11. Mike mon grand timide préféré !!! :D,

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D