lundi 21 septembre 2015

The Keyhole



Par le trou de la serrure, le photographe néerlandais, Erwin Olaf, 
nous fait découvrir son travail sur la honte...



l'humilité, le remord à travers les positions de ses modèles.




Je t'ai sélectionné certaines de ses photos, petit clin d’œil à certains de nos jeux punitifs.
En particulier : Le coin ! Le coin, lieu de mijotage, lieu de réflexion, de confession,
lieu de frôlements, de susurrements menaçants, lieu sacré d'entre deux fouettées.






 
Hindi Zahra - Stand Up

samedi 12 septembre 2015

Plantée

[ ...] plantée, plantée,
Au milieu du désert,
Dont mes rêves sont faits...

En attendant c'est mon ordi qui m'a plantée, le méchant  ! C'est pour cela que j'ai une super excuse pour n'avoir rien posté le weekend dernier...





Pour reprendre l'histoire du grenier et des photos que j'y ai prises, c'est un travail  commencé il y a quelques années pour enfin laisser parler mon corps, si longtemps mon ennemi préféré, que dis-je - Un traitre qui n'en fait qu'à sa tête ! Bref, ces photos prisent à la 6, 4, 2 au retardateur, sont une nécessité déclenchée par un lieu, un objet, une directive qui laisse mon corps se positionner dans l'urgence et révéler ses envies enfouies.... pour faire simple(pouf pouf pouf)




 J'avoue être très méfiante quand aux jeux de pinces. Monsieur Barbu le sait bien qui m'a détachée et récupérée dans ses grands bras musclés pour me déposer sur une chaise alors que je tournais de l’œil. Aussi m'a t-il écrit :

"aurais tu le courage de prélever dans la gamelle de pinces à linge quelques exemplaires et de ...? Oui, je sais, tu détestes....mais mes mains ne seront pas là, et tu pourrais doser la pression ! "

Hors :


la pression des 10 sc du retardateur + la pression des pinces ~ 0