samedi 4 juillet 2015

les trois coups

 
Never s'ouvre à la colocation solidaire 
pour une atmosphère canne&culière.







Rustine ou les infortunes de la vertu Par Huyana



Scène 2
Personnages:
Isistius: Homme ordonné, propre sur lui, vivant seul en appartement. La relation entretenue avec Rustine semble familière.
Rustine : Jolie jeune femme qui arrive chaudement vêtue (le froid extérieur se devine à sa tenue)

Rideau
La scène se déroule dans l'appartement d'Isistius. La porte d'entrée est visible, à gauche sur scène. Le café est en train de couler. Isistius est en train de préparer le petit déjeuner. On entend retentir la cloche de la porte d’entrée


  • Isistius: Tiens? Qui cela peut-il être? Je n'attends personne en cette froide matinée. [Il ouvre la porte]
  • Rustine: Bon matin, mon ami Isistius! Comment te portes-tu?
  • Isistius: Rustine! Quelle aimable surprise! Entre donc!
  • Isistius [à part]: Par l'enfer! Que vient donc faire cette péronnelle ici, chez moi? Je parierais bien qu'elle a une idée, ou même plusieurs, derrière la tête...
  • Isistius [à Rustine]: Et donc... Comme ça... Tu passais? Que me vaut le plaisir de cette visite impromptue?
  • Rustine: Eh bien, c'est comme tu dis: je passais, et ai décidé de façon impromptue de te rendre la visite. Aurais-je eu tort? Dis-moi !
  • Isistius: Par la malepeste! Grands Dieux, non! Veux-tu que je te serve un café?
  • Rustine: Ce n'est point de refus. Le froid m’a transpercé plus que je ne saurais le dire, et je me suis littéralement gelée les miches pour arriver jusque chez toi.
  • Isistius: Geler les miches... L’illustration m’en semble bien familière pour une demoiselle éduquée comme tu l’es... au fait, Rustine, as-tu revu ce brave Rogaton récemment?
  • Rustine: Revu Rogaton? Eh bien... Eh bien oui, je l'ai revu.
  • Isistius: Haha... Et?
  • Rustine: Et quoi?
  • Isistius: Et bien... T'a-t-il fessée?
  • Rustine: Te voilà bien curieux ce matin! Je me demande bien ce qui peut justifier un questionnement aussi personnel à mon égard !  Mais soit, puisque tu tiens tant à le savoir... Figure-toi que oui; il m'a fessée.
  • Isistius: Le sacré pendard ! Je m'en doutais! Et?...
  • Rustinee: Et quoi ? Que te presse-t-il donc de savoir, à la fin?
  • Isistius: Et bien... Comment était-ce?
  • Rustine: Il te suffira de savoir que c’était ... Fort. Trop pour ma tendre peau.
  • Isitius: Comment cela?
  • Rustine: C'était il y a huit jours, et j'en suis encore toute bleuie, figure-t’en.
  • Isistius: Non?
  • Rustine: Et si!
  • Isistius: Nooon?
  • Rustine: Mais si!!
  • Isistius: Nooooon?
  • Rustine: Mais si te dis-je! Ne sois donc pas si suspicieux et regarde donc. [Rustine trousse alors sa longue jupe et baisse ses culottes pour exposer son joli séant sur lequel subsistent des marques bleutées.]
  • Rustine: Tu vois? Je te l'avais dit...
  • Isistius [à part]: La gourgandine! L'allumeuse! Elle ne m'épargnera donc rien! Aaaah; elle est venue chauffer l'ambiance: elle en aura pour son déplacement, et son manque de vertu sera payé sonnant et percutant !
  • Isistius [à Rustine]: Dis-donc, ma jolie péronnelle! Tu viens ici me narrer l’affaire avec Rogaton, et agiter mine de rien ta croupe sous mon regard... N'essaye pas de me faire croire que tout cela est candide. [Il l'attrape par le bras.]
  • Rustine: Plait-il? Mais non, voyons! C'est toi qui m’as demandé...
  • Isistius [courbant Rustine sous son bras et la troussant d'importance]: Tu vas voir, maudite pesteuse! Clac - clac - clac
  • Rustine: Aïeuh! Je t’en conjure ; tu vois malice dans mon innocence! Ouille! Clac - clac- clac
    Ouille!!! Cela fait mal! Je te prie d’arrêter ! Aïe ! Clac - clac - clac!

Le rideau se baisse. On continue d’entendre les cris de Rustine et les vigoureuses claques données par Isistius


30 commentaires:

  1. Heeee! Y'a plus de chapka! Trop bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ça alors ! Bogger est tout de même un sacré rata-poil, il attendait que tu postes faut croire ! ;)

      Supprimer
    2. Bonjour Ellie,

      Coup de chapeau à ton Blog. Il me fait penser à un journal intime apostrophé au quotidien dans le style :
      "Cher journal, comme Pénélope, je viens chaque jour te confier les rêves les plus secrets, Toi le confident muet de mon cœur et..." Rires.
      Pour la photo d'illustration, je pensais à la fameuse pièce de théâtre anglo-saxonne intitulée : "Kiss me, Kate".
      Avec ce temps fort de la pièce ainsi joué. Mais bon, je me suis trompé.
      Mac-Miche

      Supprimer
    3. Voila ! Comme dit Waldo, un blog c'est un journal intime, pas intime ! :D Merci Mac-Miche

      Supprimer
  2. C'est bizarre, dans mon vécu autant intérieur qu'extérieur, quand je flanque une claque sur des miches, le bruit ne fait jamais "clac"
    Cela dit, c'est joliment (re) troussé
    Et puis, en digne copine d'Ellie, il y a moult fautes de ponctuation et une faute d'orthographe...toutes les mêmes....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tony, vous venez de perdre tout droit à l'image. Na.

      Supprimer
    2. Depuis le temps que je les attendais, ces images....je n'y croyais plus alors....Cela dit, comme tout le monde, j'attends impatiemment les trois coups (juste pour commencer!)

      Supprimer
  3. Voilà une scène de théâtre enlevée et qui va à l’essentiel sans circonvolutions inutiles.
    Cette Rustine est bien sympathique. Sa vertu lui cause quand même beaucoup moins d’infortunes que la malheureuse Justine. Cette fessée, elle la voulait, elle était venu pour ça, importuner l’acariâtre, le titiller en lui présentant son séant. Qu’est ce qu’elle pouvait espérer d’autre que d’en recevoir une 2e.
    Saura t-on les raisons de la première, administrée par ce mystérieux Rogaton ?

    RépondreSupprimer
  4. Ça va y'a pas trop de texte à apprendre. Je veux bien la jouer ta pièce

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la pièce de Huyana, mais je suis sûre qu'elle sera d'accord ;) Moi je fais les décors et les costumes ! Ne manque plus qu'un Isistius et un Rogaton. On va piocher dans les commentateurs de ce post !

      Supprimer
  5. Pour être sincère, le téhâtre m'a toujours emmerdé.
    Les acteurs parlent faux, sitôt qu'ils se déplacent ça résonne, bodoum bodoum, et en plus, pour avoir une vue convenable de la scène, il faut de la chance et du fric. Je suis définitivement un homme de cinéma.
    Je ne supporte que le téhâtre de boulevard, quand il est réellement brillant, comme les pièces de Jean Poiret ou de Robert Lamoureux. Parce que c'est le texte qui fait tout.

    Mais voilà que je découvre le théâtre d'une jeune auteuse prometteuse, qui allie à l'humour léger un brin de piment fessier et une intrigue à sous-entendus, qui m'a charmé.
    Bien sûr, il faudrait voir la pièce représentée. Mieux encore, les nombreuses répétitions...

    Bravo, en tout cas.

    RépondreSupprimer
  6. Héhé! Merci bien! Pour vos interrogations quand aux attentes secrètes de la malheureuse héroïne, Bertrand, rappelez-vous toujours que l'innocence candide et la naïveté font encore partie de ce monde. Pauvre Rustine! La voici une fois de plus jugée responsable de ses malheurs!
    MarieO et Ellie: engagées!! Cela prend forme. On va faire un tabac! (tu tiendrais aussi la billetterie, Ellie?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime bien les sous et les dessous !

      Supprimer
    2. "rappelez-vous toujours que l'innocence candide et la naïveté font encore partie de ce monde"
      C'est vrai que j'ai tendance a l'oublier, toute mes excuses à la charmante, pure et innocente Rustine.
      Ça me rappelle une pièce allemande des années 1900 (il y a un humour allemand, si si!), Die Hose (La culotte) que j'ai vu joué par Jean Benguigui et Valérie Mairesse. Valérie Mairesse a perdu sa culotte en pleine rue pendant une parade militaire, la pièce commence quand le couple rentre à la maison et son mari lui administre une fessée magistrale. Qui a dit que le théâtre est ennuyeux?

      Supprimer
    3. Elle a perdu sa culotte?? Ça, par contre, c'est vraiment une invitation à se faire corriger! Quelle allumeuses!

      Supprimer
  7. Bonsoir! Eh bien moi, au contraire de Waldo, j'adore le théâtre et le spectacle vivant! Je suis même prêt à m'investir et à donner de mon précieux temps pour la mise en scène, s'il le faut. Le texte est excellent! Merci, Huyana! J'attends la fin de l'acte 1 avec impatience !

    RépondreSupprimer
  8. Ha! Décidément, cela prend forme: Antoine s'occupe des photos et de la diffusion médiatique, et prof Max de la mise en scène.
    J' ai bien une idée pour les partenaires de scène masculins de MarieO, mais, si je suis certaine que l'un accepterait avec enthousiasme, j'entends déjà l'autre bougonner: "hors de question de porter un collant sur scène, et je ne cesserai pas MarieO avec ce martinet tout mou... Je m' en fiche qu'il y ait 3 représentations par jour avec 8 derouillées par pièce ! : etc etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu cherches une doublure pour les répétitions. .. ;)

      Supprimer
  9. Mais, ma très chère...sais tu (mais non forcément que tu ne le sais pas...) que je suis comme Windows....multi tache-multi-fonction...hors donc, d'une dextre, je peux prendre des photos et d'une sénestre (j'ai pas écrit sinistre) fesser je peux...promis, je ne demanderais pas de doubler mon cachet, juste de doubler le nombre de claques, et de clic-clac kodak ou olympus ou ce que tu veux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est comme tu dis, je ne sais pas... Pas de jeu sans hasard: si on a la fesse heureuse, on tombe sur un multifonctionnel qui bat la mesure comme un métronome, fait des photos comme un olympus et cuisine comme un robot moulinex. Et tout ça gratuitement, ou même en terminant par un " merci Madame". Happy world.

      Supprimer
    2. Autant il peut m'arriver de ne pas fesser qu'à mains nues, autant pour la cuisine, je ne suis pas très robot...j'aime bien monter la mayonnaise à la main (et non y a pas - forcément- de connotation sexuelle)

      Supprimer
  10. M'est avis que Ellie pourrait aussi faire doublure. Il faut toujours une doublure

    RépondreSupprimer
  11. J'vais doubler tout le monde ! ;D

    RépondreSupprimer
  12. Je me suis permis,moi aussi, d'écrire une petite parodie théâtrale qui pourrait compléter le texte d'Huyana : Cyrannette de Bergerac .
    Pour lire ma modeste contribution, c'est sur mon blog : http://professeurmax.canalblog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très drôle cette tirade du séant par Cyranette, et les questions à la fin pour les élèves, excellent!

      Supprimer
    2. Ma repartie préférée dans cette nouvelle version - Pour s’asseoir sur deux chaises, c'est vraiment commode ! ;D

      Supprimer
  13. Allez ! Pour préparer la rentrée scolaire, je me suis encore permis de revisiter les classiques de la littérature théâtrale! Le Cid, maintenant!
    http://professeurmax.canalblog.com/archives/2015/08/28/32550561.html

    RépondreSupprimer
  14. Y a qu'un prof pour bosser pendant les vacances ! :D

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D