jeudi 30 juillet 2015

La salsa du démon


Ce qu'il y a de fabuleux avec le net 
c'est qu'on peut tomber sur des trucs absolument incroyables 
et comme on ne sais même pas d’où ça sort, 
on peut imaginer n'importe quoi




Bon d'accord ce sont certainement les photogrammes* d'un film.
Mais imagine que ça soit du "pour de vrai"...
Grand spectacle !



* Enfin je suppose que c'est le bien le nom... Waldo vous le direz si ce n'est pas le cas, n'est ce pas ?




13 aout (suite)



Alors, alors..., pour tout ceux qui se sont posés des tas de questions, pendant ces quelques jours ou je trempais dans des trous d'eau, au lieu de vous répondre, sur ces quelques photos, voici une trouvaille croustillante d'Anna Hyss, qui vaut le détour de son pesant de cacahouètes pas piquées des hannetons. 


VOUS SAUREZ TOUT ! Y a même la musique pour Madame Z.

video






23 commentaires:

  1. Il s'agit bien de photogrammes, ma fillotte.
    Le style de la cartouche générique évoque assez les années 30. Les culs sont assez intemporels...
    Il s'agit probablement d'un porno clandestin comme il s'en tourna des milliers dans ces années-là. Et même avant, et après !... Le cul au cinéma existe depuis qu'existe le cinéma...

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien sur ces films que le rouge sort noir, non ? Catastrophe pour les films de fessée... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rouge et le noir, voilà bien un titre cul...te, avec un certain parfum de Stendahl, de quoi s'agenouiller en effet!

      Supprimer
    2. On peut se demander, en effet, quel serait le rendu d'un derrière rougi, compte tenu qu'avec les films orthochromatiques, le sang apparaît noir... Par un gris sombre, probablement.
      Vos progrès en photographie m'enchantent, ma fillotte !...

      Supprimer
    3. @ Antoine - S'agenouiller voir se prosterner avec ou sans collier... ;)

      @ Waldo - Je suis des cours accélérés, mais j'ai encore beaucoup à apprendre mon Parrain ! :D

      Supprimer
  3. comme disait le regretté Philippe BRUNEAU:

    "Mais dites moi grand maître, quelle est donc le nom de cette secte... très étrange? "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Collaro aurait répondu : "c''est la secte de femmes qui tiennent la bougie"
      ou bien "La secte de celles qui ont perdu une lentille"

      Supprimer
  4. Vous avez raison Waldo, à 2 ans près : ils s'agit d'un film muet de 1928 d'une durée de 6' intitulé Messe noire. Voici ce qu'en dit la cinémathèque de Toulouse : "Un régiment de femmes nues s’humilie avant de s’adonner à une messe noire qui implique des moments de subjugation et de vampirisme. Sans commentaire…" le "sans commentaire" me semble un rien méprisant.
    En tous cas les photogrammes en question donnent envie.


    RépondreSupprimer
  5. ha oui c'est un extrait photo du film Néophiteness l'incorruptible. La suite quelques temps plus tard s'intitulait Néophitemessenoire, mais ça c'est une autre histoire.

    RépondreSupprimer
  6. Le "sans commentaire" de la cinémathèque me semble quant à moi on ne peut plus compréhensible au vu des illustrations et de la thématique proposées... Car passer allègrement et sans le moindre sourcillement de la fesse rouge à la messe noire et de l'érotisme au satanisme est de nature à couper le sifflet ! A moins que de saut de puce en saut de puce à force de vouloir TOUT explorer on finisse par ne plus trouver de volupté qu'en se précipitant dans les abimes...
    Bisous irisés ma soeurette ;) !

    RépondreSupprimer
  7. hum... "sans commentaire" est à prendre au premier degré il me semble, c'est à dire film/docu muet. je ne pense pas qu'un(e) archiviste se permettrait un tel jugement de valeur, qui ne trompe personne et n'a rien de subtil, alors que le vocabulaire de la notule est assez recherché.
    mais allez savoir...

    en tout cas, j'imagine bien le "pour de vrai"...

    à inscrire dans l’anthologie eyes wide shut, côté précurseurs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense effectivement comme Brigit que ce "sans commentaire" reste du premier degré sans jugement. Si tu regardes la vidéo tu verras ce très précurseur eyes wide open ! ;)

      Et je tiens surtout à rassurer mon sœurette Iris : Messes noires et diablotins font, pour moi, plutôt parti d'un certain folklore plein de fantaisie ... D'ailleurs en ce moment y a une marque de viande qui utilise des anges et des démons pour de grandes bacanibales publicitaires ;) ! ... Et puis, la fessée n'est elle pas une forme d'exorcisme ? :) Mince alors, encore un sujet de post !

      Supprimer
  8. Bonjour chère Ellie C,

    Au titre de votre article, je pensais revoir le clip de la chanson de l'Orchestre du Splendid.
    Vous savez, celle dans laquelle le regretté et inimitable Coluche y interprète le maitre des Enfers en
    costume de diable rouge. Inoubliable ! Damned, je suis trompé sur la marchandise !!! Rires.
    OncleMack

    RépondreSupprimer
  9. En 6 minutes, c'est court ! Quoique sur youporn et autres, les films sont rarement très long. Je me demande quelle genre de musique pouvait accompagner ce film

    RépondreSupprimer
  10. Et maintenant le FILM carrément que je vous ajoute, grâce à Anna, qui devrait consoler Oncle Mack, même si Coluche n'y fait aucune apparition, renseigner Madame Z et réjouir les amateurs de raretés...

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Miss Ellie,

    Merci beaucoup. Vous savez prendre soin de vos fans. Une qualité de cœur.
    Et bon WE de l'Assomption.
    Oncle Mack.

    RépondreSupprimer
  12. J'adore ces poils et ces filles non-haricot vert !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'apprecie pas les haricots verts sans fils ? !... ;D
      J'aime aussi la spécificité des corps et des chairs. Par certains cotés, je trouve ce petit film plus intriguant que la séquence de eyes wide shut qui était bien partie mais qui reste en retrait des sens façon magasine papier glacé.

      Supprimer
  13. On est loin du piano guilleret des films muets. La séance de fouet est elle-aussi loin des nouveaux porn, mais pas dénuée (et non dénudée) d'érotisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette séance qui est visiblement joué garde effectivement quelque chose de très sensuel surement aidé par le muet de l'époque.

      Supprimer
  14. cela fait penser à toute cette littérature à la Léo Taxil, à la fin du XIXè , le satanisme, et tout cela

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D