dimanche 28 juin 2015

Mon psy m'a dit...



- Ayez toujours un petit carnet sur vous pour 
y noter ce qui vous traverse l'esprit !




Pour traverser, ça traverse...


Normalement j'ai tout dans mes carnets, tout et n'importe quoi. La liste des trucs à ne pas oublier pour les vacances, les trucs à ne pas oublier sinon c'est pas bien, les trucs tout courts, les trucs tout longs... Et la cruciforme question que je me pose, à chaque fois que j'en entame un, est :

- Est ce que je note mes coordonnées sur la première page, oui ou non ?





13 commentaires:

  1. Oui... J'en ai perdu un, une fois dans un parc... J'avais laissé mon numéro de téléphone en première page. C'est ainsi que j'ai pu le récupérer. Comme quoi l'indifférence n'est toujours la norme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine bien la tête du Monsieur venant gentiment rendre à Ellie son carnet intime égaré avec ces si mignons petits dessins....
      Ps : merci pour Rose Murphy que je ne connaissais pas...superbe...et cette voix qui contraste tellement avec son physique (un double féminin du grand Fats Waller!)

      Supprimer
  2. @ Professeur Max - Mon hésitation n'est lié qu'au fait qu'il y a des trucs très explicites dans ces carnets, mélangés a des trucs tout a fait "honnête" de travail, certes. J'y tiens beaucoup, bien sur, comme tout les gens à petit carnet je suppose... Bon je vais écrire juste mon téléphone alors ! :)

    @ Antoine - Moi aussi j'imagine bien la tête justement hmmmm ! Elle est incroyable cette super pianiste avec sa voix de dessin animé des années 30/40. Écoutes ça, la qualité est moins top, mais la performance ....

    https://www.youtube.com/watch?v=d_dmfsjuthQ

    RépondreSupprimer
  3. le tout est de savoir si vous avez envie de perdre ce carnet, Ellie, et envie qu'on vous le rapporte.
    Nous sommes des chasseurs, toutes et tous. Certains chassent ouvertement, d'autres préfèrent se laisser chasser et se faire prendre....
    Mais n'est il pas fort féminin de choisir de qui on sera la proie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu votre post hier du coup j'ai eu le temps de trouver une VRAIE réponse. Le truc ce serait de ne pas perdre le carnet n'importe ou, parce qu'en fait ce qui m'embête c'est que quelqu'un qui trouve mes gouts abjects vienne me regarder sous le nez, (ou sur le nez, selon sa taille) avec mon petit carnet à la main. J'ai encore cette faiblesse OUiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
      Donc le truc c'est de perdre le carnet, avec un numéro de téléphone et son nom de guerre, dans un club orienté et que quelqu'un de décidé le rapporte. Ah oui mais alors je n'ai pas choisi...? Hé non ! :)

      Supprimer
    2. disons qu'en l'occurence le carnet joue le rôle du mouchoir en dentelle que les belles du temps du divin Marquis laissaient choir nonchalamment (ou pas) de leur manche à frou-frou devant les pieds d'un chevalier (beau brun ténébreux, viking à long cheveux, rondouillard plein d'humour, biffez la/les mention(s) inutile(s) ). Et puis on fait demi tour (dans sa robe à crinoline), on fait trois pas, on pivote sur les hanches et on jette une oeillade de braise au-dessus d'un éventail (ou de deux eventaux) qui masquent un sourire complice, coquin, conquis...(re biffez ut supra)

      Supprimer
    3. Oh moi je ne biffe rien, je suis de celles que l'on biffe, Adrien ;)

      PS - Il y a d'ailleurs un chouette restau qui s'appelle le Biffer* à Cannes

      (* je ne pense pas que ça soit avec le sens de rayer mais surement celui de manger goulument en argot comme baffrer)

      Supprimer
    4. L'avantage du carnet tel que le tient Ellie, avec ce qu'il y a dedans, au moins, on sait à peu près où on va (quoique, des fois, elle me semble un peu tortueuse-non, je n'ai pas écrit tortureuse!-), surtout si elle le perd à l'entrée d'un club échangiste ou sur la caisse de chez Démonia (pub gratoche), alors que le mouchoir des belles marquises, ça voulait dire quoi? Putain j'ai une sacrée rhinite, beau Marquis, filez donc à la pharmacie du coin m'acheter une boite de Derinox (re-pub gratuite)...ou alors merde, j'ai plus de kleenex, vieux beau, passe moi ta fraise que je me mouche dedans...ou bien peut être j'ai une sacrée envie de baiser, viens vite me sauter...voire pire...Ras le bol, entre mes règles et mes pertes verdâtres, c'est pas le jour..;tiens d'ailleurs j'ai oublié de prendre mon Polygynax (ça, c'est juste un très vieux souvenir d'un soir de garde, alors que j'allais enfin conclure avec....mais c'est une autre histoire...!et ce jour là, c'est pas un mouchoir qu'elle a perdu mais un amant potentiel!!)

      Supprimer
    5. Heureusement les médecins de cette époque (dixit Molière) étaient des ânes ... Je voulais continuer sur quelque chose de très poétique sur le mouchoir et tout et tout, dans la dentelle, mais c'est - Monté comme un âne - qui me saute a l'esprit, le mouchoir ayant son rôle à jouer... Tout ça c'est la faute d'Antoine !!!!

      Supprimer
  4. t'as bien de la chance de pouvoir mettre en ligneS ce qui te passent par la tête! voilà ce que je me dirais si je trouvais ton carnet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon tu ne te dirais pas - Elle est bringuezing celle là de mettre ce qui lui passe par la tête, aussi sur un carnet, au lieu de le mettre seulement sur internet, comme tout le monde ? ;D

      Supprimer
  5. Un carnet à souches, mais tout dépend des souches.... Il y a les souchis qui font les cheveux blancs, il y a les souchons qui font chanter et danser, les souches toi là qui ne font pas forcement dormir, il y a les souchards qui font grossir, il y y les souchettes qui nous pompent pas toujours l'air, bref un carnet bien rempli de souchezentendus.

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D