mercredi 24 juin 2015

MANIPULATOR



Ce que je veux grimpe dans les anfractuosités des hauts murs



Il y a un sujet pas facile à aborder qui est celui de la manipulation. Je parle de la manipulation dans "nos jeux" parce que sinon on ne s'en sort plus. Des - C'est un manipulateur !- Il te manipule ! - ou - Je me suis faite manipuler, on ne m'y reprendra plus, c'est pas mon domaine de jeu, j'aurais pas du... - on en lit régulièrement sur les forums ou les blogs.

Sur le coup, comme ça, tu peux te dire - Mais c'est quoi cette bande de geignards ? - surtout quand ça ne t'es pas arrivé... Ça ne t'es pas arrivé ? Même pas un chouia ? réfléchis...

En gros ça va dépendre de "qui tu es" et des spécificités de ton propre moteur de jeu :

1/ Gourde-Statique
2/ Gourde-Dynamique
3/ Futée-Statique
4/ Futée-Dynamique


1/ et 2/ Gourde ça va être dur pour toi, encore plus si tu es Dynamique. 3/ Futée-Statique très peu de risques, mais tu es carrément rare sur la place. 4/ Futée-Dynamique, prends du recul régulièrement, sinon tu finiras comme le petit chaperon rouge qui était Gourde ou alors Futée mais complétement miro.(cf le conte pas original). Je suis Gou-té-miro-Dynamique. Je dois me pauser, digérer, éventuellement vomir, et retourner à table. A table ou sur la table ça dépend du Chef.


Et voila, maintenant, Madame, Monsieur, l'ingrédient indispensable de la recette de ce soufflé : Un Chef étoilé  !!!!

Il ne s'agit pas simplement pour toi de la réussite de tests d’obéissance. Cette réussite là n'est que celle de celui qui te "dresse". Se chercher, s'explorer, s'aventurer avec fougue (ollé), avancer, se trouver, nécessite une relation [confiance-respect-générosité] au minimum (Meuh non je ne te parle pas d'une relation amoureuse, hé, ho, tout de suite l'autre, n'importnawak !... Je te sens plus rassurée là) . Je ne vois pas trop comment faire l'impasse, sans tout dégueulasser rapidement... A moins que... A moins que..., tu saches bouger avec des partenaires interchangeables. Et même si ce n'est pas mon cas [dommage ça doit être tropsuperpratique] ça fonctionne peut être pour d'autres...






J'ai écrit cet article au féminin mais bien sur que tu peux le transposer au masculin, on est pas des chiennes ! Et puis je te ferai un post, à la Waldo, sur Miss-Tic parce que je l'aiiiiiiiiiime !

13 commentaires:

  1. Oh putain....!!! oups pardon, ce n'est pas à toi que je cause ma très chère Ellie en utilisant ce terme très particulier (parce que puisque tu lances un sujet du style analyse, concept et réflexion, le terme putain peut avoir tellement de connotations différentes, entre putain point barre, ma petite putain préférée, sale putain, putain de nous ööôtres, voire, putain comme je t'aime....j'en passe et des meilleures...) bref, là on est dans le très lourd, versus psycho de comptoir, versus sujets tabous, versus mais pourquoi elle veut pas cette salope, versus, mais pourquoi on en arrive à faire de telles ignominies( ce qui veut dire de tels trucs tellement bons...!)...donc ton message est posté à 10 h 03 heure gmt (enfin bon les fuseaux horaires on s'en branle, si j'ose dire...mais putain -re- que c'est bon parfois....) et personne n'a encore osé répondre...à part moi...qui ne fait finalement que ne rien en dire...à part...analyse....concept....réflexion....je repasse un de ces jours....pour relever les copies (on est en pleine période de bac...à quand ce sujet pour nos jeunes filles délurées pré bachelières?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouuuuuuuuuuh ça sent la ptite cuire de 15h33, Antoine ! :p Qui voudrais tu qui commente un sujet aussi... haricots avec des fils !

      Supprimer
  2. Je le savais bien que j'étais manipulé. Ho ce n'est pas moi la gourde, non, c'est la gourde qui me manipule 3eme cohorte 2eme century comme disait Lapsus Trouducus.
    Ouais moi je me croyais un lion, pensez-vous devant une gourde, c'était trop facile. Tss tsss, mais voila, la gourde avait plus d'un tour dans son sac et lorsqu'elle me proposa une lampée a son sein, j'ai accepté bien volontiers sans me douter qu'elle allait me faire glisser dans les profondeurs de l'ivresse. Hé oui, une petite lampée, puis une autre, et encore une et bien entendu la dernière pour la route de Memphis mais surtout de mes fils à la patte.
    La gourde était pleine d'un breuvage attribué aux Écossais, et du bon pardi ! Point méfiant, aujourd'hui elle me tire par le bout du nez la gourde et si je n'obtempère pas, pas de lampée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a la gourde, la gourdiflette et la gourdasse mais toutes contiennent de la potion magique, bien sur, Mike !

      Supprimer
    2. Mais tu oublies peut être la meilleure, celle qu'on rêve un jour ou l'autre de rencontrer, la gourgandine....
      Juste pour étaler ma culture google, je copie une définition trouvée sur le site sus(suce?) nommé
      Fam. Femme légère, facile, dévergondée. Synon. catin, coureuse, fille, gaupe, sauteuse, putain.Cette femme impie, mademoiselle des Touches, est venue gâter bien des choses! (...) − Oh! une gaupe, une gourgandine s'écria le curé (Balzac, Béatrix,1839, p. 50).Pendant que le bon Mistral habite chez Mariéton et court les gourgandines, il a remisé sa femme chez ses parents (Goncourt, Journal,1889, p. 1009) :
      Ca fait rêver....Celà dit, la gourde dans le sens où Mike en parle, ça fait rêver aussi...juste attendre les 18 ans d'âge (ben oui, le scotch, c'est comme les gonzesses, on ne peut y toucher qu'une fois la majorité passée...)
      ...

      Supprimer
    3. La gourgandine c'est pas la copine de la gourdinière ?

      Supprimer
    4. La gourdinière? L'endroit où l'on range son gourdin? Moi, quand j'ai un gros gourdin, y a un endroit où j'adore le ranger....polom polom....

      Supprimer
  3. « Se chercher, s'explorer, s'aventurer avec fougue (ollé), avancer... » Ben oui, c'est légitime et je connais cela aussi. Seulement mon papa m'a conseillé quand j'étais ado de me méfier des messieurs qui insistent pour m'aider dans de telles démarches...

    RépondreSupprimer
  4. Isabelle , Isabelle, tu en as trop dit ou pas assez ! :D

    C'est plutôt ma mère quand j'étais enfant qui me parlait d'histoire de bonbons à ne pas accepter ou encore de ne pas monter en voiture avec n'importe qui. C'est plus difficile de parler à son ado et pourtant même si sur le coup ça ne fait pas tilt, ces conseils sont valables toute la vie. Bravo à ton père d'avoir mis les pieds dans le plat ;)

    RépondreSupprimer
  5. Manipuler, c'est manier avec attention une substance ou un objet. Du moins pour l'aspect scientifique. Sur un plan général, c'est tripoter avec les mains. (J'aime assez cela.)

    Au figuré, on manipule l'opinion, ce que les politiques de tous bords font depuis toujours ; on manipule aussi l'Histoire, style : "les chambres à gaz n'ont jamais existé" .
    Partant de là, manipuler quelqu'un, c'est l'amener à faire ce qu'on veut de lui par des moyens sournois, sans qu'il s'en rende compte.
    Le mot est à la mode, et comme souvent dans ce cas, on en perd un peu le sens réel, ou plutôt, on le banalise.

    On lit souvent des choses du genre sur les blogs et forums ainsi que vous le remarquez : "il m'a fait faire des trucs horribles..." J'ai été manipulée... "Si j'avais su qu'il était comme ça... Je me doutais de rien... Méfiez-vous de lui, c'est un MANIPULATEUR !..."

    Bon, j'admets que certains personnages ne sont pas blanc-bleu (je me retiens de citer des noms) mais il n'y a pas plus de "manipulateurs" dans notre petit monde SM qu'il n'y en a dans la vie en général. Les parjures, les traîtres, le profiteurs, les beaux salauds sont légion sur cette planète, ce n'est pas d'aujourd'hui.
    Pour ne pas tomber dans les filets de ces manipulateurs, il faut de la méfiance et du raisonnement.

    Oh, je sais bien qu'on peut toujours se faire avoir, mais on limite les risques avec un peu de jugeotte et pas trop de précipitation. Et lorsqu'on a un certain âge et un peu d'expérience de la vie et du net, on évite la naïveté, qui trop souvent confine à la bêtise, et dont le manipulateur se repaît.

    Et puis, bien sûr, il y a l'amûûûr !... Alors là, mes enfants, c'est foutu !... Le sentiment amoureux rend aveugle et con, et c'est l'idéal pour le manipulateur, qui joue sur du velours. J'en connais aussi mais je ne dirai rien.
    Méfiez-vous, mesdames !... Ne mettez pas la charrue avant les boeufs, le martinet avant les fesses !... Les manipulateurs sont là qui rôdent...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...Courrez vous réfugier dans le giron de tonton Waldo ! Enfin moi c'est ce que je fais... ;D

      Supprimer
    2. Moi aussiiii! Parce que, si il est vrai que sur cette Terre circulent un nombre incalculable d'enfants de putains, Waldo n'en fait pas partie (W, vous nous confirmée cela? Votre mère gagnait bien sa vie de façon honorable?)

      Supprimer
  6. Doucement, les filles !... J'aurai pas de place pour tout le monde !... Et on va me prendre pour un ma-ni-pu-la-teur !... (*)
    Ma mère n'a jamais fait le trottoir, mais elle plaignait beaucoup les tapineuses, parce qu'elle avait un grand cœur.
    Quant à moi, j'ai très bien connu trois call-girls, on était très amis, et je n'ai jamais couché avec !... Ah, les garces !...

    (*) Une variante : le mani pue la sueur. Euh...

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D