samedi 13 juin 2015

En sucette



[...] 

L - Et tes caramels, tu les as finis ?
 Envoyé vendredi à 11:28

Lui - C'est une bonne question, ça. Je ne crois pas, mais je ne sais plus où je les ai fichus, faudra que je cherche... Si je les retrouve je les apporte lundi....à condition que tu trouves une solution à mon problème...(meuh non c'est pas du chantage...,ni du chant d'oiseau, voire du..pipeau ?) Je deviens un peu obsessionnel, mais tu n'as pas idée à quel point j'en ai envie...
 Envoyé vendredi à 11:31

L : Si, alors arrête de m'y faire penser.
 Envoyé vendredi à 11:41

Lui : Ah, toi aussi tu la sens ma grosse.. envie ?
(tu parles bien des caramels là, non ?)
 Envoyé vendredi à 11:43

L : Bien sur, je ne pense qu'à la bouffe !
 Envoyé vendredi à 11:51

Lui : Je viens de les retrouver…Oh putain la vache, comme je les avais complètement oubliés, ils sont tout collés ! Mon marché tient toujours, pour lundi - Caramel contre....
 Envoyé vendredi à 11:53

L : Tu me files 20 caramels, je te montre ma zezette
(faut mettre des bouchons d'aspirine dans la boiteuuu)
 Envoyé vendredi à 11:57

Lui : Ok, je ne sais pas s’il reste 20 caramels…
 Envoyé vendredi à 12:39

L : …
 Envoyé vendredi à 12:40

Lui : Tu me la montreras, même si y en a que 19 ?
 Envoyé vendredi à 12:40

L : Faut voir....
 Envoyé vendredi à 12:42

Lui: Et si y en a 21, je pourrais la toucher ?
 Envoyé vendredi à 12:43

L : Oula, tout de suite... Une boite de sucettes Pierrot Gourmand, en plus !
 Envoyé vendredi à 12:44

Lui : Si je te file les sucettes, tu m’en feras une ?
 Envoyé vendredi à 12:47

L : …Veux tu que je te la taille en pointe ?
 Envoyé vendredi à 12:50




On dit - tailler une pipe - ou - tailler une bavette - mais ça ne veut pas dire - tailler une pipe - ni - tailler une bavette et - tailler une pipe - ne veut pas dire - tailler une bavette - non plus. D'ailleurs, on dit tailler une pipe à quelqu'un, ou, au coiffeur, et tailler une bavette avec quelqu'un, ou, chez le coiffeur... Et après on dira que la langue française est irritante. Faut pas en abuser, c'est tout !


office - Pawel Kuczynski


Ps : On dit aussi - tailler un costard, un short ou des croupières - ... Se référer à - tailler une pipe - . Pour - tailler la route - ne pas se référer
   

En sucette, ou en couille, ça par contre ça veut dire la même chose... 

 
Très bien vu Brigit !

18 commentaires:

  1. Je dois avouer que comme Pierrot, je peux aussi en être gourmand!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de préciser. J'ai entendu dire que tous les garçons n'aimaient pas... Et, oui, je suis étonnée ! Mais bon ... pas de problème, je peux me retenir ! :p

      Supprimer
  2. Sucette et couille sont synonyme, tout comme cacahuète et vau-l'eau. C'est rigolo. J'ai mémoire d'une histoire qui illustre ça d'ailleurs. Mais mon histoire est moins rigolote, snif...
    Il m' avait dit " fais moi la sucette du siècle. Et en échange, t'auras une montagne de caramels" et il décrivait les myriades de sucreries que j'allais empocher facile, en échange de quelques gourmandises.
    Alors je me suis lancée, toute motivée par l'appât du gain. Las, lorsque je n'ai eu sur la langue que le petit bâton, j'ai vite remarqué que la sucette promise était à ce point anecdotique qu'il ne s'agissait que d'une cacahuète à sucoter (bon... Je le reconnais: les couilles, elles, y étaient) . J'ai néanmoins rempli ma part du contrat, et ai dégorgé le peanut.
    La suite de l'histoire? Il est parti en se marrant et a jeté mes caramels dans le fleuve. Et, alors que je protestaitS des les voir ainsi partir à vau-l'eau, il m'a dit: "sois un peu attentive aux mots: j'avais dit caramels contre sucette. Tu reconnais toi-même que mon cure-dent ne ressemble en rien à un sucre d'orge. Dès lors, c'est évident que notre contrat est annulé de lui-même. De quoi te plains-tu?" Et il s'est taillé.

    Moralité ? Y' en a pas. C' est juste un bête exemple de bi-baise (c'est-à-dire se faire baiser deux fois)
    Allez; la prochaine fois, je t raconte comment c' est la bi-sodo, ou l'art de se la faire mettre par derrière doublement!

    RépondreSupprimer
  3. Dommage je n'étais pas dans les parages pour faire ma Zorette !

    Je cherchais ma copine dans la cour et je vois un attroupement de gars un peu a l'écart. Alors j'y vais, je joue des coudes et je la vois, la culotte baissée la jupe relevée, toute piteuse. Alors Zorette c'est mise a gueuler - ça va pas la tête ? à toute cette bande de trou du cul qui me bousculait et je me suis plantée devant le grand Morant, le fils du boucher, pour lui dire - J'ai hâte de voir la tête de ton père quand il va savoir ça ! Et ma copine a remonté sa culotte ! Ben mon vieux on a eu une paix royale après ça, c'était nous les reines de la cour. Bien sur je ne l'ai pas dit a son père, c'était trop drôle de le voir rougir pendant des années quand on se croisait dans le village.

    PS - Le deal c'était pas des caramels mais une bonne châtaigne

    BI-Bisou

    RépondreSupprimer
  4. tu devrais publier des photos plus souvent ! celle-là me plait beaucoup. (en plus ça me fait penser à une chanson ... regardes les ombres, cherches un peu de lumière etc.)

    sinon, ces leçons de sémantique me laisse songeuse. ne dit on pas aussi tailler les oreilles en pointe pour l'édification des masses (laborieuses) ?

    ça fait bien longtemps que je n'ai pas vu la moindre sucette caramel... va falloir que je trouve ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisque tu parles d'édification des masses laborieuses, le dernier dessin me fait penser à une nouvelle version d' ascenseur social, après la promotion canapé!

      Supprimer
  5. Que je publie plus de photos ? Ça va alors tu ne me trouves pas trop exhibe ?
    Bien, quand je ferai des photos un peu trop ... que je n'utiliserai pas forcément dans mon boulot, je les poserai là, alors.

    Merci Brigit :)

    - Le bonnet d’âne sert surement a cacher les oreilles en pointe
    - Les sucettes pointues au caramel, on en trouve parfois au ..., ça commence par M ça fini par x

    RépondreSupprimer
  6. La photo est très belle et quel éclairage!
    chapeau bas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci dita, Les jeux de mise en lumière encore toujours ;)

      Supprimer
  7. Je me demandais initialement ce qu'était cette étrange lueur entre les cuisses...Une simple allumette? Un petit lumignon? Une excitation tellement profonde qu'elle en devenait luminescente? En fait juste une chupa chups....Une grosse infidélité à Pierrot le Gourmand?
    M'est avis qu'Ellie n'a pas ôté que le chapeau....Comme vous, ça me botte, comme celle qu'on devine sur le bas de la jambe droite.
    On se demande ce qui peut bien te donner l'idée de faire de telles photos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je fais des photos, mais parfois, j'ai quelques directives venant de Monsieur Barbu qui cette fois ci après m'avoir offert une chupa vanille m'a demandé de faire un petit travail. J'avoue qu'après trois quatre prises, le stress aidant avec les 12 secondes réglementaires de mise en place, il ne restait pas grand chose de la sucette que j'avais furieusement croquée.

      Supprimer
    2. Quelle déception...en commençant à te lire, je me disais que la sucette avait peut être fondu d'une autre manière....

      Supprimer
  8. Comment qu'on dit quand c'est professionnel ? Un Taillerant, un tailleriste, un taillerien ?
    De toute façon ce n'est pas ma tasse de thé à moins d'un bon parfum, on ne sait jamais... faut jamais dire fontaine je ne boirait pas de ton eau. Bon, perso je ne bois pas beaucoup d'eau, sauf dans le Pastis, mais si peu.
    Justement en parlant de bouteille et de définition, ne dit-on pas "descendre à la cave" lorsqu'il ne s'agit pas de cacahuète ni de sucette ? Ben si pardi surement en rapport avec la coupe aux lèvres si toutefois la cave est champenoise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Taille-haut dans le grenier / un Taille-bas dans la cave ! ;)

      Supprimer
    2. Et taille-haies dans le jardin. Tiens en parlant de Pastis, c'est parfum anis, comme les sucettes.

      Supprimer
    3. Moi c'est Ellie, pas Annie ! Les sucettes au caramel, d'Ellie ! ;)

      Supprimer
  9. Pour la modique de 100 anciens, anciens francs, j'ai vu sous les tables du marché de B. la zézette de Jeanne, elle avait 13 ans et moi 11. Surpris par ce buisson sombre et mystérieux, je me suis enfui, depuis je cours encore, mais vers elles maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha ! C'est tellement adorable cette histoire...

      Supprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D