vendredi 24 avril 2015

Des adieux qui déchirent









'est mieux que des adieux déchirants. Combien de fois dans la vie doit on dire "adieu" ou du moins au revoir en sachant qu'il y a peu de chance que le revoir ait lieu, ou au revoir juste pour quelques jours qui peuvent être par ailleurs perçus comme bien plus infinis que certains adieux dont on peut se réjouir parfois ?... Tu es toujours là ? Bref, essaye de laisser un joli souvenir de tes adieux ; Il pourrait avoir envie de te revoir...



Bonnes vacances à ceux qui partent et plus qu'une pensée à ceux à qui je pourrais manquer... on sait jamais.




dimanche 19 avril 2015

Anatomie du désir







C'est l'histoire d'un mec, Hans Bellmer qui avait pas mal roulé sa bosse et qui n'avait pas froid au yeux. Un jour qu'il avait reçu une caisse contenant des vieilles affaires de son enfance, il a fabriqué sa première poupée, dans le ventre de laquelle on pouvait ouvrir différente cases ou étaient installés des objets, en tripotant ses seins... Je confirme qu'en tripotant les seins des femmes on peut ouvrir différentes cases dans son ventre

Puis il s'est mis à fantasmer furieusement sur sa jeune cousine de quinze ans, alors à défaut d'avoir une partenaire, il a construit d'autres poupées  - L'expression artiste s’épanouit à fond dans la frustration et/ou l'amour, il n'y a aucun doute la dessus - et c'était parti mon kiki, la boite à malices s'est répandue au sol. Le surréalisme pointant furieusement son nez, il a pu épingler ses plus perverses et délicates fantaisies érotiques, à la face du monde, sans être maté comme un monstre, mais comme un artiste.





Ces images me filent le vertige... Combien de fois ai je été ainsi attachée par mon Barbu ? Manipulée positionnée, étirée, écartelée, attachée à un anneau, une poutre, une rampe, un radiateur, une table ?

Quand je vois ces poupées, je me vois dans ces moments de silence et d'immobilité, regardée. Est ce pour cette humanité partagée, quelles déclenchent en moi une insondable tendresse ? ... Humanité, pas "angelité", Il serait "mouton blanc" de confondre encore.




............


Les dessins de poupées robots plus ou moins démembrés de Itsuki-Takashi, 
dans les années 80, me paraissent largement inspirés du travail de Bellmer






lundi 13 avril 2015

Retour de parenthèse



T'as vu ? Non, mais t'as vu comme il fait soleil dehors ? T'as vu tous ces peoples qui glandouillent et sirotent
en terrasse ? Bordel !!! la pluie, oui ! et tout ce petit monde au boulot, sinon comment veux tu que j'y retourne ?


 "Holding on memories". photography: attraktor; model: Aingeal Prejean


Non parce que tu te dis comme ça - Ça suffa comme si ! Je pars recharger la batterie quelques jours dans mes 12 ans. Mais n'oublie pas, les retours de voyages sont toujours plus long que l’allé, même sans intercité ...




la haut sur la montagne y a de l'hépatica nobilis, du mikus, 

des cascadas, de la mirabella,

de la patte d'oursus domesticus qui te protège
des coups de soleil sur l'oculus. Pratique non ?...