mardi 11 novembre 2014

Remembrance attachante


pécho sur le net


Son nez glacé dépassait du drap dans ce lit grand comme un navire. Droite comme un cadavre en boite, elle regardait les gouttes claquer la grande fenêtre de la chambre sous les toits, écrasée par un amoncellement de couvertures et de couettes. Ça mugissait dans les conduits à croire que la toiture, déjà dans un sale état d'après le couvreur, allait s’envoler.

Elle songeait à la cérémonie qui avait eu lieu en bas et dans le jardin en proue sur la mer, par une journée cadeau des dieux question soleil. Le lendemain il avait plu comme vache qui pisse et tous les invités avaient fuit sur Paris. Ils avaient pu rester, comme aujourd’hui, pouillés dans les draps de la grande chambre du haut. Une semaine à jouer au bilboquet, pincer, fesser, hurler, faire des bébés durant ce voyage de noces, en lit nuptial.

Fallait vraiment être mordu pour revenir ici l’hiver ! Personne n'avait pensé à la commande de fioul et la grande baraque prenait le vent de partout... Pour le coup, assise sur le parquet, elle ne s'était pas brûlée le dos quand il l'avait attachée menottée au gros radiateur en fonte, bras et jambes relevés pour mieux la réchauffer au feu du bois de noisetier. Mettre le feu à sa cheminée...

photo - China Hamilton




Le 26 octobre la Team Ecriture recevait ce message de Marie Tro
Chers contributeurs à la Team Ecriture, 
En accord avec Venise, notre chère instigatrice, je vous propose le thème suivant pour une petite histoire :

« Cette histoire se passe en bord de mer, un jour de pluie »
J'aimerais ajouter à cela trois mots, dont vous pouvez user comme bon vous semble. Soit vous les intégrez dans le texte, soit ils donnent une tonalité à l'histoire, par exemple
Voici les mots : voyage de noces, boite, mordu
vous avez jusqu'au 9 mais en fait on a eu jusqu'au 15 ;).  
Passez par chez Marie pour les liens avec toutes les participants.


28 commentaires:

  1. Harhhhhgggg, encore des devoirs de vacances ! Y'en a marre !

    Bon où est mon cartable ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que l'imaginaire de notre chère Ellie est loin d'être épuisé! Aurions nous la même fascination pour les radiateurs? J'avoue que c'est un objet très ludique, et tellement rempli de fantasmes qu'il m'est même déjà arrivé de....mais ma vie privée ne regarde que moi...et mes copines

      Supprimer
    2. @ Mike - Et ton short, il est ou ton short Mike ? :D

      @ Antoine - J'aime aussi les rampes d'escalier, les anneaux au plafond et les crèmes glacées ! ;)

      Supprimer
    3. Allumeeeeeeeeeeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrrrr le feuuuuuuuuuuuuuuuuu....ah que Saint Johnny, priez pour sa pauvre âme pervertie....

      Supprimer
    4. Rampe d'escalier....escalier esprit....esprit d'escalier....bilboquet....n'était-ce pas ce jeu si à la mode du temps de notre bon Roi Henri, le Troisième du nom, dont les mœurs....Allons Ellie...j'ai parlé de ton âme pervertie un peu plus haut, mais je ne pensais pas que cela irait jusqu'à ce point...Aurais tu déjà joué avec un bilboquet, tel que le pratiquaient tous les mignons de ce bon... Roi?

      Supprimer
    5. Ruhmmm le bilboquet sera le sujet d'un prochain post...

      Supprimer
  2. Raaah, mais quelle imagination ! Ellie je suis amoureuse de ton univers un peu dingue et trèèès sexe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trèèès sexe ? Ben c'est qu'il faut que je m'accroche... Tu connais le blog Authentiques tropiques ? :D :-*

      Supprimer
    2. C'est quoi ? Un blog de vahinés ? (vanille, levure et fille ?)

      Dans le texte fait pour ce jeu y'a un pas un soupçon de sexe. Rien que Dalle ! Na !

      Supprimer
    3. Rhaaa t'a pas fait ça ! :D j'ai l'impression d'arriver a une fête costumée, costumée, sauf que c'était pas costumé... ;) (Je n'ai rien voulu aller lire avant d'avoir fini)

      Supprimer
    4. Promis le prochain est plus, très, enfin tu imagines...

      Supprimer
  3. C'est toujours les mêmes au fond près du radiateur !
    J'ai les noms...

    RépondreSupprimer
  4. Je suis sans doute hors sujet mais je trouve que la première photo pourrait être une nouvelle adaptation de l'académie des neufs. L'audimat serait au rendez-vous (désolé pour les petits jeunots qui ignorent ce qu'est l'académie des neufs mais google est ton ami).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non, excellent ! Pas du tout hors sujet. Nus attachés dans des petites cellules, soumis à la question ? Complètement dans le thème ! :D

      Supprimer
  5. L'imagination au pouvoir ! Qu'on short des sentiers battus non d'une pipe ! Tout dépend de la pipe, il y a la pipe line et quand elle est au long cours, fait voyager loin.... Il y a la pipe rade, point de vol mais à fendre les eaux pour y découvrir les condiments inexplorés. Mais qu'est-ce que je raconte moi ?
    Bon c'était quoi au juste le sujet du post restant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mike, aurais tu des envies de voyages ? Un ptit tour vieux loup de mer ou vilain garnement sur le grand rafiot de Fantasmaginaire peut être ? :)

      Je met ça pour ceux qui connaissent pas et qui voudraient voyager aussi - http://sagafantasmaginaire.blogspot.fr/

      Supprimer
    2. Mike : Sans oublier la pipette (juste une toute petite comme ça, du bout des lèvres, pour goûter), la pipelette...alors celle là faudra me la présenter, celle qui continue à jacter tout en.....quant à la pipistrelle....je réfléchis....se faire faire une turlutte par une nénette chauve et qui garde le sourire? (pipistrelle...comme disait je sais plus qui plus haut, google voire wikipedia sont vos (faux ) amis

      Supprimer
    3. Saint Claude priez pour nous ! (Ce n'est pas une citation de La Bruyère)

      Supprimer
    4. Mike, je renonce à jouer avec toi, tu es trop fort, c'est trop dur...les dès sont pipés

      Supprimer
    5. Fumez vous une petite pipe au rade les garçons... ;)

      Supprimer
    6. Pourquoi pas mais si ensemble, histoire d'... On pourrait fumer une pipe à "O"

      Supprimer
    7. Meu nan cher Antoine Loiret, l'inspiration me vient qu'à la lectures des commentaires, pour tout dire sans ça, , je ne suis qu'un stylo sans encre.

      Supprimer
    8. Ou une pipe sans passage à tabac.

      Supprimer
  6. Je vois que le ludoverbisme se porte bien, par ici... Mais je n'ai rien à ajouter, je ne fume plus...
    L'image d'entrée est assez étonnante et m'évoque les études et expériences de Fabre et de Pallanzani, le premier scientifique, sans doute, à avoir mis des culottes aux grenouilles. Ben si, puisque je vous le dis !...

    RépondreSupprimer
  7. :D Arriver à mettre une culotte à bretelles à une grenouille ça doit être quelque chose, alors un préservatif ...

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D