lundi 13 octobre 2014

Une petite pince , Monseigneur ?


Bon déjà ça commence très fort cet article, mon clavier fatigue de la touche "c", le titre était déjà dans la vrille la plus complète par rapport au sujet du jour ou de demain selon si je te boucle l'affaire dans la lancée ou si quelques vilaines âmes viennent perturber ma verve affolée par tant de jours de bâillon boule.



 
 pécho sur le net et recadré sur l'essence du sujet...

Jusque la, tout va bien, passe moi l'sel germain !



pécho sur le net et déjà cadré sur l'essence du sujet...


Mais voila que ça se corse sévère avec la pince japonaise.
Passe moi les sels, Marcel !


 Je les ai prises en pension chez moi, histoire d'essayer de les apprivoiser... On ne va pas se laisser emmerder !
La suite dès que j'arrive à ne plus tourner de l’œil toutes les 10 secondes.







15 commentaires:

  1. Houla...y a du lourd là...je commencerais par cette superbe chanson ancienne..."deux amants à la fois"....tsss...gourmande va...
    "mon bras si dodu"...ah bon? admettons...."ma jambe bien faite"...Quelques images postées ça et là sur ce blog semblent bien montrer que tu n'as rien à regretter..."Et le temps perdu"...Alors oui, celui là tel les feuilles mortes ne se ramasse pas à la pelle, mais il faut savoir l'accepter, car il n'a certainement pas été perdu pour tout le monde...et il t'a surtout permis de devenir ce que tu es aujourd'hui. Et c'est sûrement pour ça qu'on en "pince" pour toi!!!
    Nous revoilà donc au sujet du post... C'est à n'en pas douter du lourd, du coriace, du rebelle, du que j'ai connu une polonaise qui au petit déjeuner (clin d'oeil aux tontons flingueurs) s'en mettait une paire sur les seins....et ça sentait pas la betterave, moi j'vous'l dit...bon ok, elle était peut être pas polonaise, mais je ne vais pas vous raconter ma vie non plus!
    Et donc, pinces japonaises et bâillon boule, moi je vote pour....
    Allez ma poule, je suis sûr qu'avec un peu d'entraînement...Tu nous raconteras la suite j'espère....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais le temps perdu, c'est comme le temps gagné, ça n'existe pas puisque le temps ne nous appartient pas... Par contre le temps volé, YES !!!!

      ( Remarque philosophique, de tôt le matin, inspirée d'une tirade Mikounette sur le sujet de l'argent, pendant que je slurpais un Irish)

      Supprimer
  2. tu n'aurais pas 2 paires de baguettes (voire 3) et des élastiques par hasard ? enfin je dis ça... je dis rien. c'est juste pour contribuer à l'apprivoisement, n'est-ce pas.

    toute mimi la première photo, la seconde est gourmande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais là, 3, 3... ? Pourquoi, Brigit, me parle elle de 3 paires ? Aurait elle dans l'idée que je vais en perdre une ?

      ... Méheuuu, il n'est pas encore 9h, il faut me pardonner mon temps de préchauffage de neurones !

      Seigneur ! Mais quand il n'y en a plus, y en a encore. Quand je pense qu'il y a parfois ce genre de phrase entendue, comme - On a tout fait - qui peuvent s'échapper de lèvres inconscientes...

      Supprimer
    2. Vous n'avez pas tort, chère Brigit. Outre le côté exotique, l'élastique et les baguettes permettent de régler la pression...

      Supprimer
    3. Ben voui.
      Ça doit être chouette, aussi, avec des crayons de couleurs ou des pinceaux. Votre matos ne ferait pas que prendre la poussière, Parrain... ;D (Je dis ça pour vous pas pour moi, merci !)

      Supprimer
  3. faut commencer doucement, par les pinces sans rire. ensuite les pinces cessent Leyla.... (bon celle là elle est tirée par les cheveux hein?) Faut poursuivre avec des des pinces si poté d'Andore (et non au chou) Bref on progresse jusqu'à la pince de homard vivant qu'on trempe du bout des seins dans l'eau bouillante ( fortes émotions garanties)

    Voilà, merci qui ?

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'en pince drôlement pour l'expression de la bouche de la fille sur la deuxième photo, passe moi la selle gringo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici un Méchant qui n'a pas peur de se faire pincer avec les dents. Passe moi le fil et l'aiguille y a urgence on se passera de la rime, on arrime ;D

      Supprimer
  5. Rien à voir...Mais je viens de découvrir qu'on peut faire mumuse avec le canard là, oui juste à droite. Je viens même de lui filer deux tranches de pain et une cahouete à bouffer et....euh, son bec, on dirait pas une sorte de pince des fois?
    Cela dit, venir sur ce si excitant blog pour filer à jaffer à un canard, c'est idiot j'en ai bien conscience

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le canard c'est pour les enfants qui savent pas lire :)

      Supprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D