mardi 23 septembre 2014

Trophées

 pécho sur le net



Un "inconnu" vous invite à monter dans sa voiture. Deux secondes plus tard votre culotte,  telle un ptit drapeau, flotte au rétroviseur de M'sieur Sans gêne et sans pudeur.

a/ vous sautez en marche
b/ vous essayez de récupérer ce qui vous appartient
c/ vous êtes déjà très occupée


Coche "b" comme moi et t'as tes chances pour en prendre une, cul nu... 

En remontant sur la selle de mon vélo, je m'disais que si les fesseurs accrochaient leurs trophées à la ceinture façon scalp, ça serait plus aisé pour les repérer.

Accessoire de selle hivernal pour une sans culotte.
Je lance une souscription !



posté sous influence de Badman 

15 commentaires:

  1. Bon on inverse.... Une conductrice inconnue m'invite à grimper dans sa caisse et deux secondes plus tard mon slip se retrouve au rétroviseur. En premier j’applaudis car en deux secondes déboutonner mon jeans et prendre mon slip, c'est très fort ou alors je suis monté avec Super Girl. En deux ; je me dis que j'ai bien fait de mettre un slip propre ce matin. En trois je fais la remarque que mon slip risque de lui cacher la vision arrière de la route. En quatre que la couleur de mon slip ne va pas avec celle de sa carrosserie. Et enfin en cinq, je préviens que je ne suis pas mécanicien et que ses soupapes risque de faire beaucoup de bruit car je ne sais pas bien culbuter.

    J'ai bon là ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 20/20 c'est la grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrande fessée assurée !

      Supprimer
  2. "En remontant sur la selle de mon vélo, je m'disais que si les fesseurs accrochaient leurs trophées à la ceinture façon scalp, ça serait plus aisé pour les repérer."
    Eh ben, moi, en lisant ça, je m'disais que si on observait plus attentivement la selle de certains vélos, on saurait tout de suite si elle en porte ou pas....!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui certainement... C'est ce qui s'appelle culotter sa selle ! ;)

      Supprimer
  3. Magnifique ton illustration. Je ne sais pas s'il existe dans le milieu de fesseurs des collectionneurs de petite culotte. Enfin au cas où j'imaginerais certains avec une collection de ces grandes culottes blanches en coton, dignes d'un autre âge. Par contre dans la sexualité générale, j'ai déjà eu le privilège d'admirer de belles collections. Tsss … des grands garçons !

    Me rappelle un peu un de mes clips favoris ton histoire :

    https://www.youtube.com/watch?v=6RR_4B9HLvo

    RépondreSupprimer
  4. Oh très joli ce lien, Isabelle ...

    Je confirme bas et porte jarretelle sont des accessoires incontournables en deux roues, plus performant et plus seyant que le gilet de sécurité. Non seulement le conducteur vous voit, mais il vous double en douceur, après être longuement et patiemment resté derrière vous sans user d'intimidation.

    RépondreSupprimer
  5. Ah une excellente suggestion Ellie trop de belles jambes ne se montrent plus et personnellement j'adore les jambes gainées Mais comme dis mike bonjour le fossé te laissant comme un couillon !!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Le plaisir des yeux, Maitre Ours, le plaisir des yeux !!! ;)
    Heureusement dans les Pyrénées on n'en voit pas souvent. Vous n'avez pas besoin de ça pour vous manger un fossé ou racler les murs :D !!! :-*

    RépondreSupprimer
  7. dites charmante je sens comme une moquerie ici il arrive de passer très prêt des fossés et des murs mais nous faisons tout pour éviter les imbéciles citadins qui ne savent pas serrer la droite et jusque là ben pas au fond des fossés !!!!!!!!!!! sur que de regarder de jolies dames bien habillées en fille nous prenons des risques mais bon !!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de toute façon, je ne risque pas le fossé, les jolies jambes elles grimpent en passagères sur ma moto, héhéhéhé !

      Supprimer
    2. Ahaha ! C'est pas moi qui te dirais d'orienter ton rétroviseur différemment, ça coute cher les beaux bas ! ;)

      Supprimer
  8. Bon, je pollue un peu mais ce texte m'a fait penser à ce petit bijou de Nougaro (avec la musique c'est encore mieux ;)):

    Ce qu´il faut dire de fadaises
    Pour voir enfin du fond de son lit
    Un soutien-gorge sur une chaise
    Une paire de bas sur un tapis
    Nous les coureurs impénitents
    Nous les donjujus, nous les don Juan.

    Mais chaque fois que l´on renifle
    La piste fraîche du jupon
    Pour un baiser, pour une gifle
    Sans hésiter nous repartons
    La main frôleuse et l´œil luisant
    Nous les donjujus, nous les don Juan.

    Le seul problème qu´on se pose
    C´est de séparer en deux portions
    Cinquante-cinq kilos de chair rose
    De cinquante-cinq grammes de nylon
    C´est pas toujours un jeu d´enfant
    Pour un donjuju, pour un don Juan.

    Le mannequin, la manucure
    La dactylo, l´hôtesse de l´air
    Tout est bon pour notre pâture
    Que le fruit soit mûr ou qu´il soit vert
    Faut qu´on y croque à belles dents
    Nous les donjujus, nous les don Juan.

    Mais il arrive que le cœur s´accroche
    Aux épines d´une jolie fleur
    Ou qu´elle nous mette dans sa poche
    Sous son mouchoir trempé de pleurs
    C´est le danger le plus fréquent
    Pour un donjuju, pour un don Juan.

    Nous les coureurs du tour de taille
    Nous les gros croqueurs de souris
    Il faut alors livrer bataille
    Ou bien marcher vers la mairie
    Au bras d´une belle-maman
    Pauvres donjujus, pauvres don Juan

    Nous tamiserons les lumières
    Même quand la mort viendra sonner
    Et nous dirons notre prière
    Sour un chapelet de grains de beauté
    Et attendant le jugement
    Nous les donjujus, nous les don Juan.

    RépondreSupprimer
  9. Mais... vos pollutions sont les bien venues cher Monsieur Méchant ! :D

    Trêve de balivernes, je relis ce texte avec la musique dans la tête - je vais poser le youtube la haut d'ailleurs - d'habitude il y a toujours un couplet plus chouette que les autres mais avec Nougaro tintin ... quelques extraits qd mêmes :

    - C´est de séparer en deux portions
    Cinquante-cinq kilos de chair rose
    De cinquante-cinq grammes de nylon

    - Nous les coureurs du tour de taille

    - Et nous dirons notre prière
    Sour un chapelet de grains de beauté


    Des fadaises comme ça, c'est trop schön !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pollution....hum...est ce bien raisonnable d'employer ce terme....
      http://aidonoo.guidesocial.be/pollution-40698.html
      à lire avec des pincettes (ou un kleenex à proximité...!)

      Supprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D