lundi 23 juin 2014

le lundi au soleil



C'est uneu chose qu'on ne voit ja-mais ... 


Ça sent les vacances. Ça sent les baignades et la pêche aux vieux crabes...

dessin - Paul Cuvelier


...Allez, au boulot pas fini ! Sorgh


- Je reprends -

Paul Cuvelier était un ami de Waldo, m'a t-il dit - Waldo m'a dit, parce que Cuvelier est déjà parti depuis un bail. A l'époque, ils n'ont pas échangé, plus particulièrement, sur le fantasme qui nous occupe, mais certains de ses dessins me plaisent beaucoup. Le fantasme de la fessée est riche de floraisons fragiles, de parfums mystères et de fructifications sucrées, selon nos saisons "folliculiaires".







Cette fois ma petite c'est ta fête... Glups... Une belle fête j'espère !

Et même celui ci avec sa symbolique chaine de coquillages,
essence et sensibilité de ce "jeu"

Hein q'c'est bôôô ?

19 commentaires:

  1. C'est surtout un dessin de Paul Cuvelier, un peu sorti de son contexte. Le gars a illustré un "Epoxy" scénarisé par Van Hamme (oui celui de XIII et Largo Winch) en 1968, une petite merveille d'érotisme et de dessin. Bon, évidemment c'est pas un best seller, mais les initiés connaissent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ben ça ...J'ai lu quelques Largo... Van hamme est donc bien un spécialiste de la bourse ! ;) N'empêche, je vais essayer de retrouver cette BD !

      Supprimer
  2. Une bonne claque et elle tombe au bouillon, héhéhéhé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fessée dans l'eau ça s'fait pô !

      Supprimer
  3. Même si je ne me sens absolument pas concerné, je sens que le terme vieux crabe va en agacer au moins un....M'en fous, moi je suis capricorne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On doit pouvoir choper de vieux capricornes sur les troncs des résineux qui bordent la plage... ;D

      Supprimer
    2. Allons, ma petite, il faut savoir parfois résineux garder....surtout quand on se débrouille pour se coller des tâches de résine sur sa robe (private joke...!!!!)

      Supprimer
  4. En effet, Paul Cuvelier fut un ami, un grand dessinateur et peintre, et un redoutable érotomane. Sa mort a mis fin à certains projets que nous avions au niveau BD.
    Il était connu pour ses BD dans "Tintin", "Line", et "Corentin", et pour de nombreuses couvertures du magazine.
    Au tout début de la BD dite "pour adultes", Il publie "Epoxy", chez mon éditeur et ami (pour une fois !) Eric Losfeld.
    Van Hamme -Beau-frère de Paul- y faisait ses premiers pas de scénariste...

    Ne vous en faites pas, Antoine, les vieux crabes verseau se font toujours rendre raison...

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien quand ion cause BD. Il me semble que Cuvelier avec une attirance pour les jeunettes qui lui valu l'opprobre de ses contemporains, non ? Mais quel putain de dessinateur ! J'avais un livre de lui rassemblant ses "érotiques" et ma foi, c'était sublime. Son modèle préféré était très jolie (et jeune, oui, c'est pas faux...) et je me demande si elle s'appelait pas Brigitte ?

    Le livre que je recommande est de Philippe Goddin, "Paul Cuvelier. L'aventure artistique" - Magic Strip, 1981.

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est pas vraiment le lieu pour disserter à perte de vue sur Cuvelier, mais je peux en dire quelques mots.
    Le livre de Phillipe Goddin est effectivement un beau bouquin qui révèle l'aspect, peu connu en son temps, de l’œuvre érotique de Paul. Il y en a eu deux autres que je n'ai plus, dont un du même auteur.

    Cuvelier aimait les femmes, et la jeunesse ne le rebutait point !... Mais il n'a, à ma connaissance, jamais commis de "crime". J'ai bien connu Brigitte, sa dernière compagne, et son dernier modèle. Il y a des crobards magnifiques d'elle dans un des bouquins.
    Si des culs bénits (des envieux, en fait !) Se sont offusqués que des jeunes femmes aient des bontés pour lui, avec sa tronche taillée à la hache et sa bougonnerie permanente, ça me fait plutôt rigoler !...

    Paul n'aimait pas la BD parce qu'il n'avait pas le temps de fignoler ses images pour des impératifs d'édition. Et il était terriblement perfectionniste... Il faisait de la bande dessinée pour gagner sa croûte, mais il rêvait de peinture.

    Il considérait Hergé comme le maître de la bande dessinée.

    J'ai toujours un petit pincement au cœur quand je l'évoque, quand je repense à des choses que nous avons vécues ensemble. Et à ce qu'on aurait pu faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben oui... Mais du coup, on ne se serait surement pas rencontré. Bon débarras ! :p

      Supprimer
    2. Bon débarras ???... Vous ferez des excuses à Paul, par-delà la tombe, et par mon entremise, mademoiselle !...
      En plus, à l'époque dont je parle, j'habitais Paris, mais j'allais souvent à Bruxelles, entre autres pour rencontrer Cuvelier. Et on aurait très bien pu se rencontrer à Paris, puisque nous habitions à deux rues l'un de l'autre...

      Supprimer
  7. Merci pour ce témoignage qui me touche plus que tu ne crois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stan dit ça parce que c'est un vieux bougon pervers aussi ! ;) :D !!!

      Supprimer
  8. "Corentin" Merde ça me remonte sérieux dans le temps ça.
    Merci Ellie pour les beaux dessins de monsieur Cuvelier qui n'y était pas quand j'ai écrit le premier commentaire (elle l'a fait exprès, j'en mettrait ma main sur ses f...) Bon, passons, autan pardonner je passerai moins pour un con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison Mike, ça n'y était pas ! Ça vous apprendra a être rapide comme Flash Gordon et Guy l’Éclair réunis... :D Javais heu, un truc, tu sais là comment ça s'appelle déjà ? DU BOULOT ! Pffff on est tout le temps dérangé, bref, je suis revenue tout de suite après compléter un peu.

      Supprimer
  9. Très intéressante cette conversation. Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fois par mois je vais lancer un sujet BD pas SM, je sens ;)

      Supprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D