samedi 31 mai 2014

éloge de l'ombre

photo - kipling - shadow


la part d'ombre qui en chacun de nous tressaille et vacille, structure les espaces de nos fantasmes, derrière les paravents de nos pudeurs et de nos paradoxes enfouis.

Et sinon cette jeune femme toute mince n'a vraiment pas de chance. Punie de magazines féminins mai - juin, sur les recettes du "comment perdre les trois kilos maillot de bain"... Sinon restera quoi pour la fessée ?



Un croc de ma part d'ombre rien que pour toi : J'entretiens mes rondeurs depuis toute petite en suçotant des trucs comme ça. J'ai du passer au tube, ils ne font plus les berlingots. Je ne sais même pas pourquoi...?



5 commentaires:

  1. Si, si, ils font encore des berlingots, mais chez Citroën !

    RépondreSupprimer
  2. Ça va pas tenir dans mon réfrigérateur .... :(

    RépondreSupprimer
  3. "en suçotant des trucs comme ça. J'ai du passer au tube, ils ne font plus les berlingots."
    Je suis bien sûr qu'en réfléchissant un tout petit peu, tu dois bien avoir d'autres trucs à suçoter....même si ça ne fait pas grossir....cela dit, quand on voit tes fesses comme tu les affiches ici, personne ne doit avoir envie qu'elles grossissent trop (tes fesses..elles sont juste à ravir...et à claquer éventuellement!)...quant à tes seins, comment pourrait on avoir le moindre avis..tu nous les montres quand, qu'on puisse savoir si tu as besoin de tricher?

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui m’intéresse dans cette photo c'est l'effet de notre part d'ombre sur ce que nous sommes véritablement et que nous ne voudrions pas dévoiler.

    Le délicat dans tout cela c'est qu'on peut bien absorber des connaissances, des expériences..., les "kilos" ne s’installent pas forcément ou on le voudrait, pour équilibrer la "silhouette" !

    RépondreSupprimer
  5. Je sens dans ta réflexion comme une espèce de sorte de deuxième degré....!!!! De gré ou de force?...Bosserais tu en freelance pour Paris-match? Le "poids" des mots et le choc des photos....

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D