dimanche 11 mai 2014

Auzarmes

 pécho sur le net


Trognons, les trognes dessinées dans les années 1910, avec leurs grosses lèvres, leur nez rougeaud. Et la position complètement en déséquilibre sur l'arrière pour accentuer le mouvement et l'élan du bras - Complètement gazée !

A part ça, c'est très spécial de fesser avec un gros saucisson d'âne (enfin, c'est ce que je vois). Quelqu'un avait du lui piquer son martinet à enlever la boue de la capote, à celui là !

Certains instruments de cuisine font très bien l'affaire pour pousser la chansonnette. Je connais aussi l'usage du gingembre, de l'huile d'olive, des glaces et autres glaçons et fruits, dans l'art de la fessée culinaire, mais rien qui m'inspire en tant qu'instrument de percussion alimentaire.  Si t'as une idée qui transcende, te gênes pas Eugène !


Le vendredi - Avec un poisson peut être, une grosse sole ! Miam !

12 commentaires:

  1. La planche à découper le saucisson d'âne, c'est pas mal. Enfin, moi j'aime bien, si la main qui la tient est celle qui fait chavirer mon cœur... :-)

    RépondreSupprimer
  2. Puis-je te proposer tout bêtement le fouet de cuisine, celui pour faire la mayo ou préparer une omelette? Alors, bien sûr pas forcément le grand vilain fouet aux anses métalliques, mais il en existe de très efficaces (pour la mayo s'entend...!) en teflon...l'essayer c'est l'adopter!
    http://www.prixmoinscher.com/ustensiles_cuisine/products__keyword--cuisine+fouet+teflon.html
    Pub gratos...Tu remarqueras que bien d'autres instruments peuvent être fort utiles voire agréables....
    On dit quoi au Docteur qui est aussi un maître....queue!

    RépondreSupprimer
  3. Méééé.... (comment vous dire) vous n'avez pas bien lu l’énoncé :)
    Des tas d'objets, de la cuillère en bois en passant par la planche à découper et le kitchenaid, sont utilisés pour cuisiner les petits derrières demandeurs. Mais là je recherche dans les tréfonds de mes tripales ressentis quel ALIMENT pourrait être détourné de manière convaincante et je ne trouve pô !

    RépondreSupprimer
  4. Avec un poisson...n'importe quoi...je ne ferais aucun commentaire de peur de paraître bien plus que grivois....
    Maintenant que tu t'es beaucoup mieux exprimée, j'ai LA solution à ton problème, pour ne pas dire ton exigence....l'ananas....!!
    Mais non banane (pas mal non plus et utilisable de bien diverses manières!), pas l'ananas entier....mais juste la peau....avec ses deux versants....l'un griffu à souhait côté extérieur, l'autre si doux et apaisant côté fruit....hum....Qu'en dis tu?

    RépondreSupprimer
  5. La peau de l'ananas... Ah oui, je dis, joli, exotique, bucolique même ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Avec des macaronis juste ramollis, on devrait pouvoir faire un martinet... Idéal pour la sculacciata !...

    RépondreSupprimer
  7. On fait aussi des soupes aux orties...

    RépondreSupprimer
  8. Ben voui !!! Et puis du sucre de cane aussi ! Mama mia quelle mine ! :D

    RépondreSupprimer
  9. Y'a bien le rouleau à pâtisserie, mais je crains que pour la fessée ce ne soit pas adéquat.

    Hors-d'oeuvre de cul-cul-bite assez !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur œuvre - Tarte avec patte sablée ! Zzzzzz

      Supprimer
  10. Quelques propositions :
    - une baguette de pain solidifiée par le temps (la croute si elle est bien structurée pourrait être produire des effets pointues,
    - des fanes de carottes ou les carottes elles-mêmes (cueillies jeunes l'odeur est en outre agréable, et puis cela donne le sourire paraît il selon nos grands-mères),
    - une botte de ciboulette, de persil ou de menthe pour le côté caressant et odorant,
    - de la citronnelle pourrait être du meilleur effet, un petit côté délice d'Asie, la tige est flexible, bien amarée à sa racine et deviendra de plus en plus rigide si vous la prenez à maturité
    - si l'on considère que la lavande est une herbe aromatique (je m'en sers dans des tartes aux pommes) je ne doute pas de l'efficacité de cette plante très difficile à couper à main nue
    - si vous avez quelques envies d'Asie pourquoi pas de des bâtons d'une guimauve bien élastique pour les pauses sucrées
    - un poulpe à attendrir pourrait apporter sans doute son lot d'émotion (mais il ne faudra pas y aller de main morte... et je crains que le fessier ne soit guère rigide pour attendrir ledit poulpe, à moins que l'objectif fut d'attendrir le dit fessier)
    - pour avoir croisé un jour un drôle d'hermite, je pense là à des filets de viande séchée, mais cela demanderait un travail préalable de taille dans une belle longueur. Si le produit est bien travaillé, le résultat pourrait être saisissant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fessée aromatisée aux simples ! Quelle belle idée ! Une variante à la tisane.
      Une administration qui diffère mais intentionnellement curative, aussi.

      Quand aux filets de viande séchée, ça a un p'tit coté d'ici et d'ailleurs, attirant ;)

      Supprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D