samedi 4 janvier 2014

Quand j'étais petite je n'étais déjà pas grande...





 ill. Hilary Knight

Éloïse, c'est ma photo à 6, 7 ans,  quand je ne choisissais pas mes vêtements le matin et que dix minutes après avoir passé une brosse dans mes cheveux ça ne se voyait plus vraiment (mais ça, j'ai résolu...)



 J'étais très sage, j'arrivais même a me casser la jambe juste en courant dans ma chambre... 




 Ce que j'aimais dans la vie, c’était inventer des tas de choses. Ce que je détestais, c'était les histoires à l'eau de  rose. Surtout avec des bisous sur la bouche ! Pouhaaaaaaa !

Grâce à mes poupées,  je vivais des trucs passionnants dans 12 m2 ... 

C'est vrai que mes poupées étaient parfois très remontées parce qu'elles vivaient dans un orphelinat et que les dames qui s'en occupaient leurs donnaient des grosses fessées. Il faut vous dire que mes poupées faisaient des grosses bêtises ... Et donc, mes poupées montaient des plans pour s'enfuir la nuit discrètement dans la forêt. Mais bien sur les  dames les rattrapaient et elles les ramenaient à l'orphelinat ou elles leur donnaient de grosses fessées, parce que c'est pas bien de s'enfuir la nuit discrètement dans la forêt...

... Vous faisiez comment, les garçons, avec vos billes et vos p'tites voitures  ?  ;)

10 commentaires:

  1. Ben, ils piquaient les poupées de leurs petites sœurs, non? Les barbies, avec leurs petites culottes blanches... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils nous coinçaient surtout dans les escaliers pour nous flanquer des beignes, les grands frères... :D C'était l'bon temps !

      Supprimer
  2. Ben fastoche...avec mes petites voitures, je draguais les filles (en rêvant que c'était une Mercedès...la voiture pas la fille...suis pas fan des espagnoles à moustache....bref...) et je les emmenais dans la forêt....après...ben euh, il se passait plein de trucs...enfin tu dois bien savoir Ellie..avec les troncs d'arbre et tout ça....
    par contre je jouais pas aux billes...sigh..;désolé...j'aurais du? J'ai beau me creuser les méninges, je vois pas trop de quoi fantasmer ....quoique....comment que ça s'appelle déjà....? Les boules de geisha? Hum....oui mais à l'époque je savais pas....!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les boules de geisha c'est au moins des boulards, en taille adulte ;)

      Supprimer
  3. C'est drôle Ellie, nos poupées ont dû aller dans le mêmes orphelinat, parce que les miennes aussi, elle recevaient des grooooossses fessées quand elle s'enfuyaient... Même qu'elles étaient fouettées, les miennes... avec un fouet imaginaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha ! Excellent ...
      Qui qui dit que tout est joué avant je ne sais plus quel âge déjà ?
      Je me creuse ... Alors non je n'avais pas le fouet imaginaire. Par contre j'avais de la ficelle pas imaginaire pour les attacher... Pour pas qu'elles s'enfuient les petites vilaines !!!
      Qu'est ce qu'on se serai bien amusé ensemble !

      Supprimer
  4. Les poupées sont maso c'est bien connu !
    Avec des billes on jouait à la tic, au triangle, au pot et au tour de France. Même qu'il y avait des filles qui venaient jouer avec nous. Surement qu'elle n'avaient plus de poupée à fesser ou pas de poupée du tout.
    Avec les bagnoles on faisait "Vroum !" Parce que dans les jouets y'avait pas de moteur ou quand l y en avait un, c'était un faux.
    Tiens une question, nos petites bagnole ne faisaient pas "TUT, TUUUT !" . Est-ce que vos poupée faisaient " AÏE !" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'école on avait pas le droit d'emporter des poupées. Juste des cordes pour sauter ou s'attacher. Et puis oui bien sur que je jouais aux billes, tiens. On criait assis le long du mur - " Pyramidé un coup !" pour les pyramides 4 billes en terre, ou deux coups pour les pyramides en verre installées entre nos jambes écartées. Le truc c'était de venir en jupe quand on voulait se refaire, y avait plus de monde qui venait tirer !

      Supprimer
    2. Ha, ha, ha trop forte Ellie. Pas de chance moi, ce n'était pas mixte sinon, ben je me serais rincé l’œil, hé, hé, hé, hé. Bon comme j'étais bon tireur, j'aurais pris un peu plus de temps pour ajuster parce que sinon, ça aurait fait un peu court pour me filer des frissons.
      Je suppose que les filles quand c'était les garçons qui était jambes écartés attendant la tireuse, mataient aussi leur petite culotte, si toutefois il étaient en short. Aller, avoue Ellie.

      Supprimer
  5. 1 ère règle des FC, Mike, NE JAMAIS AVOUER !

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D