lundi 9 décembre 2013



 Sans les mains !


Sur la route de Los Angeles, ça chauffait, ça vibrait dans la voiture. Assise sur la banquette, le fond de mon ventre aussi...

Alors tu m’as juste poussé sur le lit de ton regard gris, une main sur mon épaule, l’autre sur ta braguette, un genou prestement appuyé entre mes cuisses, l’élastique tiré de ma culotte rouge, sous ma jupe bleu marine troussée, tu t’es ancré en moi, de tout ton élan, de tout ton poids…



6 commentaires:

  1. "de tout ton poids"..;décidément, tu as un problème avec la balance?

    RépondreSupprimer
  2. Que quand elle descend en dessous du 49 :p

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi une petite culotte rouge ? y'avait plus que ça en rayon ?

    RépondreSupprimer
  4. Parce que : Jupe bleue, culotte rouge, et fesses blanches ! Allonzenfants...etc

    RépondreSupprimer
  5. Votre patriotisme me laisse sans voix, heureusement que j'écris.
    Mais c'est bien la première fois que le patriotisme me fait bander.
    Sacrée Ellie, va !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Parrain, je ne reculerai devant rien pour vous entrouvrir les rares rideaux que vous n'ayez déjà écartés. :)

      Supprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D