mercredi 18 septembre 2013




M'a dit - Votre blog, c'est le manège enchanté - 
J'y ai dit - Gardez votre ceinture attachée -


 Dans la voiture noire, aux vitres noires...

 Dans la voiture noire, aux vitres noires, sur le parking d’un super marché, aux heures adultes de 12h, un jeudi mémère pépère, gars de chantiers mes préférés, ceux qui ont tout le temps de chanter et de vagabonder de l’esprit sur les petits et grands plaisirs de la vie, ceux qui vous sifflent. Et pourtant, lui c’est pas un gars de chantier. Je ne sais pas comment il fait pour ne penser qu’à ça, en même temps qu’à tout le reste, c’est rare chez les masculins bien montés du cerveau.

Bref dans la voiture il a rabattu les sièges à l’horizontal, personne ne peut nous voir, qu’il dit, mais nous, si ! Et il n’est pas question que je ferme les yeux, m’ordonne t-il, sinon il me claquera le cul trèèèèèèèès fort pendant qu’il me fait plaisir d’une autre manière, histoire que je sois perdue et que je ne puisse profiter. Je ne suis pas la fille du tout à la fois, mais plutôt d’une chose après l’autre. La fessée, il vient de me la donner jusqu'à ce que j'en sois toute mouillée. Après m’avoir bâillonnée, il m’a mise nue juste en bas, derrière ses vitres sans teint qui nous permettent de faire n’importe quoi, devant n’importe qui, pas devant n’importe qui, ni n’importe quoi ; Mais on ne sait jamais ! Par contre l’isolation phonique n’est pas à la hauteur de l’isolation visuelle... Lui est habillé et comme il a envie de rester face à mon cul, je suis sur les genoux, le buste aplati par sa grand main gauche, la grande main droite est occupée au positionnement de sa queue et de son intromission en moi.


Et une image pour ceux qui ont lu jusque là...

- Regardes tous ces gens autour de toi pendant que je te prends. Tu n’as pas honte ? Et je sanglote un ‘oui’ pendant que sans attendre ma réponse son pouce appuie sur une possible autre ouverture de mes intérieurs. C’est sans permission qu’il travaille sérieusement à la chose et je n’ai plus qu’à frémir sous son évidence… Vas t-il y arriver ? Vais-je m’ouvrir, Vais-je avoir mal ?

- Que penses-tu du fait que je vais t’enculer devant toutes ces ménagères ? Moi, je vois surtout les gars du chantier... Me lanceraient-ils la pierre ou se mettraient-ils à la queue ?... La queue qui se présente en boutoir et après avoir insisté et convaincu s’est installée, lui dressé derrière se cramponne à mes hanches et choisi un tempo appuyé… Et et et … Et je me suis endormie après les contactions gémissantes qui m’ont griffées les reins. Je le sais bien que je me suis endormie, puisque je viens de me réveiller !


Ps - Y a "Freak" sur la chaine d'Anne Archet... Trop bon !

26 commentaires:

  1. Moi j'ai pas tout lu mais j'ai kiiiiiiiffé la photo !
    Jolies fesses ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai tout lu... Et je dis : Too bad, Ellie! Petite joueuse de fantasmeuse, va! Faut le vivre si c'est le fantasme qui te travaille. Se faire enculer devant une armada d'ouvriers... Tout un programme. Si je mets un casque de chantier, je peux venir voir?

      Supprimer
    2. M'enfin, Latis, faut que je garde quelques fantasmes bien vivants tout de même. C'est crevant d'en trouver des nouveaux ! Si t'as pas de casque, je t'en prêterai un.

      Supprimer
    3. @ malicieuse cigogne - Ben non, moi non plus. Les histoires de bagnoles, ça me saoule ! ;)

      Supprimer
    4. Alors on fait comme ça: tu me prêtes le casque, et je viens te voir faire des cumulets au milieu des salopettards testostéronés (je trouvais ça plus joli qu' "ouvriers") et en échange, je t'invente de nouveau fantasmes rigolos et originaux!

      Supprimer
    5. Top là, ma belle ! Rigolos ET originaux, hein, chouette chouette ! ;)

      Supprimer
  2. Où est-ce que j'ai foutu mon bleu de travail moi ?

    Rhaaa c'est toujours comme ça !

    Ben oui, lorsque je suis invité à une Garden partie, je ne trouve pas mon smoking. Là pour une bagnolepartiesurunparkingdechantier, pas de bleu.... Pff ça ma chauffe grave !

    Tiens le jour où je serai convié à une nudité partie, je suis sûr que je vais oublier quelque chose.

    RépondreSupprimer
  3. AH ENFIN UN TEXTE INTÉRESSANT ! continuez et peut-être remettrai-je votre blog parmi mes favoris.

    RépondreSupprimer
  4. :D ! Faut bien que je paye ma cotisation Rsi (Revenez Si Intéressé)

    RépondreSupprimer
  5. Si j'ai bien compris les propos du Fesseur, d'habitude tes posts Ellie sont de la daube.

    Ben franchement ce n'est pas très gentil et en plus ce n'est pas vrai parce que ce qu'on produit, que ce soit amateur ou pro, c'est toujours très subjectif. On aime ou on aime pas, ça fait vibrer ou pas, ça nous parle ou pas, tout dépend de la personne qui lit ou regarde.
    Qu'importe d'ailleurs, car au niveau d'un blog il n'y a rien de commercial et donc servir de la soupe n'a aucun intérêt.
    L'auteur y met ses émotions, ses rires et bien d'autres sentiments et tout ça représente un travail qui doit être respecté. Le visiteur peut effectivement trouver cela intéressant ou pas, mais ce ressenti reste très personnel et il n'est point besoin, en cas négatif, d'en faire un commentaire qui peut parfois s'avérer désobligeant. Lorsque quelque chose ne me parle pas, je préfère ne rien écrire et laisser d'autres apprécier car il est certain qu'on n'a pas tous le même regard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec ce cher vieux Mike...
      La critique est facile, mais le lard est épais quand on en tient une sacré couche...!!!
      euh...c'est peut être pas tout à fait le véritable proverbe, mais en l'espèce ( de...) ça convient mieux...
      Ellie, nous on t'aime (enfin surtout ce que tu fais...!!!)

      Supprimer
    2. Ben, heuuu ... :) Merci les garçons, vous êtes des vrais profiteroles au chocolat ! (Miam, les profiteroles... Je me demande si ça se marie bien avec un Irish ?)

      Supprimer
  6. J'aime bien la bagnole bizarre, j'adore la photo qui suit je ne sais pas pourquoi, et je trouve le récit excellent.
    Je comprends que Fesseur01 qui vous avait mis dans ses favoris et virée de ceux-ci pour incompétence bandatoire soit prêt à vous réintégrer.

    Mike, j'aime vraiment ce que tu fais. Tu voudrais pas être mon nègre ?... Je t'offrirais de temps en temps un irish, devant le Château de Vincennes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waldo, j'aime tout autant ce que tu fais et j'allais te proposer aussi d'être mon nègre.
      Comme quoi les grands esprits se rencontrent.

      On partage pour les Irish Coffee ?

      Supprimer
  7. @Waldo - "incompétence bandatoire" Ah oui, je sais, c'est mon point faible ! :D

    Mais je remarque que pour une fois vous ne trouvez pas que j'ai fourré mon récit avec quelques effets débandade, dont j'ai le secret.

    @Mike, n'oublie pas ma commission avant de proposer de partager !

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que "Fesseur" doit être un pervers monopolaire !!!
    Moi je suis un "bipolaire" et j'aime autant vos évocations littéraires quand vous jouez aux légo comme une petite fille sage que quand vous dansez sous vos envies diluviennes de mise à disposition de vos orifices en publique.
    De plus, vu que vous portez les mêmes chaussures sur la photo que sur la bannière, je me dis que du fantasme à la réalité, il n'y a qu'une porte ouverte.... grand sourire.
    J'aime beau cul ! ;-)
    Quelques indices me laissent penser que vous avez (peut-être) pris cette photo seule. Si c'est le cas, j'adore tout simplement. ;)

    RépondreSupprimer
  9. Qu'est ce que je vais répondre, qu'est ce que je vais répondre ?...
    Ah oui ! Il m'arrive de prêter mes chaussures - ma culotte aussi en fait.
    Et je vous remercie, vous et votre délicate bipolarité :)

    RépondreSupprimer
  10. "J'y ai dit - Gardez votre ceinture attachée -"

    Et si, contrairement à ce que suppute Mr Flow, l'image avait été saisie par un inconnu. D'où cette mise en garde. De peur qu'il ne se mette au garde à vous? Ou bien qu'il se serve de sa ceinture?
    Décidément, cette image est bien troublante, ouvrant en effet la porte à bien des suppositions.

    RépondreSupprimer
  11. J'avoue que le - Gardez votre ceinture attachée - n'était pas dénuée de certaines arrières pensées.
    J' aurai voulu écrire - Vous pouvez détacher votre ceinture - Mais je l'ai joué ptit bras, de peur que cela ne soit pris au pied de la phrase. Et puis ça me foutait l'alexandrin en l'air !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est certain que sur cette image, vos bras semblent bien petits par rapport à vos si longues et fines jambes. Et compter (plutôt que de le prendre) les pieds en cet instant, voilà qui me semble bien trop raisonnable!

      Supprimer
  12. Super, le texte , Ellie! :D t'es pas dans mes liens, mais , t'es dans mon coeur!;) :D gros smac!

    RépondreSupprimer
  13. Les liens du cœur ! Merci, ma belle !:D

    RépondreSupprimer
  14. Vous méritez de l'être, dans mes liens ...
    Je suis ravi de découvrir cet espace et ce premier récit qui me rappelle certaines de mes expériences, avec des vitres au travers desquelles on peut observer aussi bien de l'intérieur que de le l'extérieur. Il y avait un voyeur, puis deux, puis trois, puis quatre ... puis un brassard !
    Contrôle de police ! :)

    RépondreSupprimer
  15. Ahahaha ! Terrible !
    Contrôle de peau lisse... ;)

    RépondreSupprimer
  16. belle idée
    Audi l'a dit, di vous avez la voiture...

    RépondreSupprimer

Chuis désolée mais pour l'instant je suis punie de commentaires chez Blogger, mais je me vengerais... Tu auras compris que ce n'est plus le cas, mais ça me rappelle le bon vieux temps ! :D