vendredi 27 septembre 2013

A bicycleeetteuuuu...




- Madame, le feux c'est derrière !!!

Mais je l'sais bien que le feux c'est au cul ! Qu'est ce qu'ils me veulent ceux là ? Bon d'accord, je me suis un peu trop avancée et ils sont déguisés en agent de police municipale...

- Je suis un peu perdue... + mon regard de myope + mon air catastrophé

- Mais oui, on sait, comme hier !

- Mais non, hier j'étais pas bourrée et je ne venais pas de passer une heure, dans un parking, à faire des cochonneries !

Mais j'l'ai pas dit. On est pas chez Anne Archet, ici ;)

mercredi 18 septembre 2013




M'a dit - Votre blog, c'est le manège enchanté - 
J'y ai dit - Gardez votre ceinture attachée -


 Dans la voiture noire, aux vitres noires...

 Dans la voiture noire, aux vitres noires, sur le parking d’un super marché, aux heures adultes de 12h, un jeudi mémère pépère, gars de chantiers mes préférés, ceux qui ont tout le temps de chanter et de vagabonder de l’esprit sur les petits et grands plaisirs de la vie, ceux qui vous sifflent. Et pourtant, lui c’est pas un gars de chantier. Je ne sais pas comment il fait pour ne penser qu’à ça, en même temps qu’à tout le reste, c’est rare chez les masculins bien montés du cerveau.

Bref dans la voiture il a rabattu les sièges à l’horizontal, personne ne peut nous voir, qu’il dit, mais nous, si ! Et il n’est pas question que je ferme les yeux, m’ordonne t-il, sinon il me claquera le cul trèèèèèèèès fort pendant qu’il me fait plaisir d’une autre manière, histoire que je sois perdue et que je ne puisse profiter. Je ne suis pas la fille du tout à la fois, mais plutôt d’une chose après l’autre. La fessée, il vient de me la donner jusqu'à ce que j'en sois toute mouillée. Après m’avoir bâillonnée, il m’a mise nue juste en bas, derrière ses vitres sans teint qui nous permettent de faire n’importe quoi, devant n’importe qui, pas devant n’importe qui, ni n’importe quoi ; Mais on ne sait jamais ! Par contre l’isolation phonique n’est pas à la hauteur de l’isolation visuelle... Lui est habillé et comme il a envie de rester face à mon cul, je suis sur les genoux, le buste aplati par sa grand main gauche, la grande main droite est occupée au positionnement de sa queue et de son intromission en moi.


Et une image pour ceux qui ont lu jusque là...

- Regardes tous ces gens autour de toi pendant que je te prends. Tu n’as pas honte ? Et je sanglote un ‘oui’ pendant que sans attendre ma réponse son pouce appuie sur une possible autre ouverture de mes intérieurs. C’est sans permission qu’il travaille sérieusement à la chose et je n’ai plus qu’à frémir sous son évidence… Vas t-il y arriver ? Vais-je m’ouvrir, Vais-je avoir mal ?

- Que penses-tu du fait que je vais t’enculer devant toutes ces ménagères ? Moi, je vois surtout les gars du chantier... Me lanceraient-ils la pierre ou se mettraient-ils à la queue ?... La queue qui se présente en boutoir et après avoir insisté et convaincu s’est installée, lui dressé derrière se cramponne à mes hanches et choisi un tempo appuyé… Et et et … Et je me suis endormie après les contactions gémissantes qui m’ont griffées les reins. Je le sais bien que je me suis endormie, puisque je viens de me réveiller !


Ps - Y a "Freak" sur la chaine d'Anne Archet... Trop bon !

mercredi 11 septembre 2013

                Don't wait too long...  
                        http://www.youtube.com/watch?v=uTvpCep2QtE
                         Un avion pourrait entrer par la fenêtre


 You can cry a million tears
You can wait a million years
If you think that time woll change your ways
Don't wait too long

... Take a chance, play your part
Make romance, it might break your heart,
But if you think that time will change your ways
Don't wait too long

Etc etc... 

Et voila que j'ai "wait too long". Je me suis pouillée dans la facilité de mes fantasmes et maintenant, je me demande si je saurais encore vivre ses réalités... 


mercredi 4 septembre 2013

Évidence



Tout, TOUT, plutôt que de se mettre au boulot ou d'écrire un vrai truc !
 Je la connais la p'tite. La reine de la bulle (oui je sais, pas terrible mes bulles...)  
Allez, on trace !

mardi 3 septembre 2013

Aaaaaaaaaaaaah ! Non mais ALLO !


Sur la ligne "Il n'est pas tout seul", l'effeuillage à quatre mains. 
Déjà deux c'est vraiment shön, surtout quand lui reste habillé.
Toute nue allongée sur ses genoux en costume, en Jean, en velours, en poils d'ours blanc... 

J'espère que ce petit gif, très animé, va complètement vous déconcentrer de ce jour de rentrée, eurk !